Roberval récupère les cloches de Saint-Jean-de-Brébeuf

Hélène Gagnon helene.gagnon@tc.tc
Publié le 19 octobre 2016

En 2010, les cloches de l'ancienne église Saint-Jean-de-Brébeuf quittaient Roberval.

©Photo TC Media - archives

PATRIMOINE. Les Robervalois sont de nouveau les propriétaires des trois cloches qui ornaient le clocher de l’église Saint-Jean-de-Brébeuf.

Après avoir fait une première levée de fonds, le Comité des cloches a pu mettre la main sur la somme de 15 000$ que demandait l’entreprise Léo Goudreau et fils de Laurierville. Ce commerçant avait fait l’achat des cloches à la Fabrique en 2010.

Il aurait été honteux qu’une autre ville fasse l’acquisition de ces cloches. Gérard Guay

« Comme il s’agit d’œuvres d’art sur lesquelles est inscrite une partie de l’histoire de Roberval, nous pensons qu’il était nécessaire de les récupérer au plus tôt. D’autant plus que la Société d’histoire Domaine-du-Roy s’est donnée comme mandat d’effectuer toute action nécessaire à la protection et à la conservation du patrimoine, recueillir et conserver différents objets et documents reliés à l’histoire locale », mentionne Gérard Guay.

Les cloches reviennent donc à leur lieu d’origine. Conçue en 1935, chaque cloche a son histoire et sa particularité. Elles ont des noms, mais également des ornements différents. Les deux plus grosses Érice-Raoul-Wilhelmine (2 070 livres) et Marguerite-Germaine-Gertrude (1450 livres) ont été offertes par E.R. Truchon. La plus petite cloche qui porte le nom de Charles-Georges-Édilbert est un don des paroissiens.

« Nous constatons que ces trois cloches donnent beaucoup d’informations sur la vie de la paroisse à l’époque des années 1930 », ajoute M. Guay.

Mise en valeur

Le comité des cloches comptent réaliser une deuxième souscription afin d’assurer la mise en valeur de ce patrimoine. Le comité analyse plusieurs possibilités. Pour le moment, le Parc Saint-Jean-de-Brébeuf est l’option privilégiée.

« En plus de les mettre en valeur dans une structure, il y a également la possibilité de disposer des panneaux d’interprétation relatant l’historique de ces dernières. Des sujets connexes pourraient être développés comme les méthodes utilisées pour la fabrication, les matériaux utilisés, comment on les faisait sonner et plusieurs autres informations intéressantes en lien avec l’histoire des cloches », souligne M. Guay.

Le Comité des cloches croit que la mise en valeur des cloches s’inscrira parfaitement dans le circuit patrimonial.

« On reproche déjà à notre milieu de ne pas avoir conservé, en tout ou en partie, l’ancien bureau de poste, la Banque Nationale ou dernièrement le Couvent des Ursulines. Il aurait été honteux qu’une autre ville fasse l’acquisition de ces cloches », précise M. Guay.

Les gens qui souhaitent participer financièrement à la restauration et la mise en valeur des cloches de l’ancienne église Saint-Jean-de-Brébeuf peuvent faire un don en communiquant avec la Société d’histoire Domaine-du-Roy au 418-275-7788.

Le comité qui pilote le retour et la mise en valeur des cloches de l'ancienne église Saint-Jean-de-Br.éeuf.