Serres Toundra : on reconnaît le manque de légitimité du syndicat de boutique

Publié le 16 mars 2017

Plusieurs milliers de concombres ont été produits et se retrouvent dans nos marchés d’alimentation partout dans la province.

©TC Media - Hélène Gagnon

TRAVAIL. Alors que les audiences du Tribunal administratif du travail se poursuivent dans le dossier des Serres Toundra, l’entreprise a reconnu, par la voix de son avocat, que le syndicat de boutique n’était pas habileté à négocier la convention collective de travail.

Le syndicat Unifor, qui avait déposé une requête en accréditation syndicale, faisait valoir que le syndicat de boutique mis en place par les Serres Toundra ne concernait pas l’activité principale des serres, soit la culture de concombres, mais portaient plutôt sur les travaux de construction du complexe.

Selon TVA Nouvelles, l’avocat des Serres Toundra a reconnu que le syndicat de boutique n’était pas habileté à négocier la première convention collective de travail de l’entreprise, même si, faisait-il valoir, ce syndicat a été mis en place en toute bonne foi.

Une fois cette position avalisée par le Tribunal administratif du travail, la convention collective sera caduque.

TC MEDIA