Marche pour la forêt : Dolbeau-Mistassini attend des milliers de personnes

Publié le 17 avril 2017

Marche pour la forêt

©TC Media - Joanie Doré

FORÊT. Dolbeau-Mistassini espère accueillir autant, sinon plus, de gens qu’à Saint-Félicien l’an dernier, à l’occasion de la marche de solidarité pour la forêt le 30 avril prochain et dont le départ se fera en face de l’hôtel de ville, sur le boulevard Wallberg.

Sous le thème « Cultivons nos forêts pour la planète », la marche populaire prendra son envol à 10h30 en cette fin de semaine de la fête des Travailleurs.

Le maire de Dolbeau-Mistassini, Richard Hébert, dont la ville abrite notamment une usine de pâtes et papiers ainsi qu’une scierie, souhaite que les gens se déplacent de tous les coins de la région pour cette marche afin de transmettre un message fort aux autorités concernées.

« Quand on voit tout ce qui se passe avec le bois d’œuvre ou encore le papier surcalandré pour notre ville, par exemple, mais aussi pour toutes nos communautés qui dépendent de la forêt, il faut absolument manifester en très grand nombre. Je souhaite qu’il y ai au moins 5000 personnes à cette marche », a lancé le maire Hébert, appuyé de ses autres collègues de la table du conseil de la MRC Maria-Chapdelaine.

Il invite la région dans son ensemble, parce que, dit-il, la forêt nous concerne toutes et tous.

Message fort

Le préfet Jean-Pierre Boivin, qui est aussi le président de l’Alliance Forêt Boréale Québec-Ontario, souhaite une « coalition arc-en-ciel » avec des marcheurs de tous horizons. « C’est un message fort de la région qu’il faut envoyer partout », a lancé le président Boivin.

La marche se déroulera dans les rues du centre-ville du secteur Dolbeau et une tribune sera aménagée  pour les discours d’usage avant le départ comme à l’arrivée.

Avec toute l’incertitude provenant des États-Unis et qui plane sur l’industrie forestière québécoise, l’inquiétude dans les papetières, les scieries et en forêts, le maire Dolmissois espère un succès sans précédent pour cette marche de solidarité envers le monde forestier.