Les pires routes de la région: le Grand rang sud à Albanel remporte la palme


Publié le 16 mai 2017

nid de poule

RÉSULTATS. Le Grand rang sud, à Albanel, est la pire route du Saguenay-Lac-Saint-Jean. Du moins, c'est ce que révèle le plus récent palmarès réalisé par le CAA-Québec.

En deuxième position, on retrouve la route des Fondateurs à Larouche. Le boulevard Saint-Paul, à Saguenay, vient ainsi fermer la marche.

Ce top 3 régional a été établi à la suite de votes recueillis auprès des usagers du réseau routier. Ce même exercice a été réalisé pour l'ensemble de la province. Le CAA-Québec a obtenu près de 10 000 signalements lors de sa campagne qui se déroulait d'avril à mai.

En ce qui a trait au top 10 des pires routes québécoises, le chemin Kilmar, dans la municipalité de Grenville-sur-la-Rouge, arrive en tête, suivi du chemin Newton à Mascouche et du boulevard Gouin, à Montréal.

Un réel impact sur nos routes

« La campagne Les pires routes, c’est beaucoup plus qu’un exutoire, c’est une occasion unique de changer les choses », mentionne la vice-présidente, communications et affaires publiques de CAA-Québec, Sophie Gagnon.

L’an dernier, par exemple, neuf des dix routes du palmarès québécois ont fait l’objet de réparations ou ont été incluses dans un plan de réfection à moyen ou à long terme.

Cet exercice du CAA-Québec est répété chaque année dans le but de donner une voix aux automobilistes, aux motocyclistes, aux cyclistes et aux piétons afin qu'ils expriment leurs priorités.

« Avec 3 milliards $ en taxes diverses, payées chaque année par les automobilistes, nous avons le droit de rouler sur un réseau en bon état. C’est une question de gros sous, mais aussi, une question de sécurité », termine Mme Gagnon.