Et si la région devenait la Vallée du numérique ?

Dévoilement du rapport du Groupe de travail Numérique


Publié le 13 juin 2017

Le député Serge Simard, responsable du suivi du Sommet économique de 2015, reçoit le rapport du Groupe de travail Numérique qui était composé de: Dave Gosselin, associé, Réservation Campin.ca; Claircy Proulx, propriétaire, STI Maintenance; Claudia Chabot, directrice générale, La Bande Sonimage; Émilie Saint-Laurent, directrice Marketing, Sports DRC; Éric Trudel, directeur des opérations, Perséides technologies; Josée Dallaire, directrice générale, Centre de géomatique du Cégep de Chicoutimi; Keyven Ferland, président fondateur, La Web Shop; Marc Moffat, directeur général, Centre d’excellence sur les drones, CIDAL; Jean-Rémi Dionne, conseiller pédagogique, Expertis Formation continue du Collège d’Alma; Stéphane Allaire, doyen de la recherche et de la création, UQAC; Romain Cunat, agent de liaison, CESAM et ELFCQ; Jean Martel, conseiller en innovation et productivité, Innovation 02; Patrick Moisan, directeur adjoint, Centre Bang; André Nepton, coordonnateur, Aide-TIC ainsi que Julie Perron, directrice générale, Société des fabricants régionaux du Saguenay–Lac-Saint-Jean.

©Photo: TC MEDIA - france Paradis

AVENIR. Dans le cadre du suivi du Sommet économique de 2015, le Groupe de travail Numérique a remis son rapport final. Après une vaste étude auprès de 500 entreprises et 100 travailleurs autonomes de la région, le Comité avance cinq grands chantiers et 12 recommandations qui permettraient de faire du Saguenay—Lac-Saint-Jean, après la Vallée de l'aluminium, la Vallée du numérique.

Cependant, de toute évidence, il y a du chemin à faire pour en arriver là car l'étude révèle notamment que la majorité des entreprises régionales font un usage limité des technologies, à l’exception d’outils de base tels que les logiciels bureautiques. Cependant, on doit immédiatement se consoler en sachant que la situation dans notre région est comparable à ce qui est vécu ailleurs au Québec.

Le groupe de travail recommande l’implantation d’un hub créatif régional.

Dave Gosselin

Le document officiel, d'une cinquantaine de pages, a été remis au député régional Serge Simard et présente une série d'actions devant être mises en œuvre afin d’accélérer la transformation numérique des entreprises régionales et d’assurer l’adéquation entre l’offre de formation et les besoins actuels et à venir de la main-d’œuvre.

Innovation et de créativité 

« Le numérique constitue le plus important catalyseur d’innovation et d’entrepreneuriat d’une nouvelle économie basée sur le savoir et la collaboration. Face aux défis posés par le numérique pour les entreprises et travailleurs autonomes de la région, le groupe de travail recommande l’implantation d’un hub créatif régional. Celui-ci est un espace de collaboration interdisciplinaire qui, en mettant les différentes composantes essentielles de chaque territoire en réseau, favorise l’émergence de projets innovants et accélère la transformation numérique des entreprises. Il est étroitement lié à la création d’une table régionale du numérique et à la mise en réseau d’un parc d’équipements technologiques partagés », soutient notamment Dave Gosselin, président du groupe de travail.

Dave Gosselin, le président du Groupe de travail Numérique, était fier de remettre le fruit de quelque 10 mois de travail.

©Photo: TC MEDIA - France Paradis

L'étude de base menée par le CEFRIO et Segma Recherche, en collaboration avec plusieurs partenaires sous la coordination de la Chambre de commerce et d’industrie Lac-Saint-Jean-Est, comportait une enquête réalisée à l’automne 2016 auprès de 500 entreprises et de 100 travailleurs autonomes de la région, de même que des groupes de discussion réunissant des dirigeants d’entreprises, des travailleurs autonomes et des experts du numérique de la région.

Beaucoup d'éléments techniques et humains rssortent de cette étude et montrent les forces et les faiblesses de la région.

Notamment, il reste beaucoup à faire pour compléter la couverture Internet mobile et fixe. Quelque 7 municipalités représentant plus de 7000 citoyens et 204 entreprises n'ont pas encore accès à ce service.

Également, il faudra le plus rapidement possible bonifier la formation à tous les niveaux scolaires afin de préparer les jeunes aux réalités de demain. Quelque 65 % des étudiants actuels occuperont de futurs nouveaux emplois qui n'existent pas encore, notamment pour les techniciens d'installations et d'entretien de ces futures technologies reliées au numérique.

Les grands chantiers du numérique  

Le travail de recherche identifie cinq grands chantiers numériques (soulignés) auxquels viennent se greffer 12 recommandations directes.

01— Accès Internet mobile et fixe: Appuyer financièrement le projet de couverture de 99 % du territoire régional habité et des principales voies de communication pour l’Internet mobile et fixe haute vitesse par les gouvernements provincial et fédéral. 

02— Sensibilisation et accompagnement des entreprises: Promouvoir, auprès des entreprises l’importance du numérique, ses bénéfices en matière de productivité et d’innovation, ainsi que les meilleures pratiques ou les meilleurs modèles d’affaires intégrant le numérique. Offrir de l’accompagnement professionnel aux entreprises afin qu’elles puissent réaliser un diagnostic ou un audit numérique et mettre en place un plan d’action visant leur transformation numérique.

03— Disponibilité et formation de la main-d’œuvre: Effectuer dès maintenant une meilleure promotion de l’offre de formation « de courte durée » disponible et adapter celle-ci aux besoins de la clientèle. Intégrer les compétences du 21e siècle à l’ensemble de l’offre de formation « de longue durée » et optimiser le mécanisme de révision des programmes afin d’intégrer celles-ci le plus rapidement possible. Promouvoir les métiers du numérique, notamment chez les jeunes filles.

04— Mobilisation et mise en réseau des acteurs et des infrastructures: Mettre en place une table régionale du numérique au Saguenay—Lac-Saint-Jean. Soutenir financièrement l’implantation du hub créatif régional. Financer l’implantation de pôles du numérique partout sur le territoire. Financer un parc régional d’équipements technologiques partagés.

05— Déploiement de nos perspectives d’affaires du numérique: Effectuer une cartographie de l’écosystème du numérique de la région. Soutenir les secteurs économiques structurants et/ou émergents du numérique. 

Le rapport du groupe de travail ainsi que l’étude « Le portrait numérique des entreprises du Saguenay–Lac-Saint-Jean » est disponible en ligne : http://www.mamot.gouv.qc.ca/sommeteconomique-regional-2015/groupes-de-travail/numerique/
L’étude « Le portrait numérique des entreprises du Saguenay–Lac-Saint-Jean » est également disponible en ligne: http://cefr.io/slsj

Le député Serge Simard, responsable du suivi du Sommet économique de 2015, voit déjà la naissance de la Vallée du numérique, dans notre région.

©Photo: TC MEDIA - france Paradis