Sections

De l'amiante au Couvent des Ursulines


Publié le 8 août 2017

Les murs du Couvent des Ursulines contiennent de l'amiante, et des travaux devraient être effectués pour corriger la situation.

©TC Media- Joanie Doré

ÉCONOMIE. Le Couvent des Ursulines devra être désamianté, et la ville de Roberval a lancé des appels d'offres pour commencer les travaux le plus rapidement possible.

Le maire de Roberval Guy Larouche a confirmé que les promoteurs du projet de pharmacie sont toujours intéressés à acquérir le Couvent des Ursulines.

«On est toujours en discussion, Les échanges vont bon train et il y a eu différentes rencontres dernièrement. Ça avance bien», a soutenu le maire.

Les appels d'offres ont été lancé lundi, et la Ville espère pouvoir donner les contrats lors de la prochaine séance du 5 septembre. Les travaux pourraient se chiffrer à plusieurs centaines de milliers de dollars, mais difficile de déterminer combien de temps prendront les travaux.

Guy Larouche a par ailleurs mentionné que même si le projet se poursuit ou est abandonné, la ville procéderait au désamiantage du bâtiment quand même.

«Comme on est propriétaire d'un bâtiment qui est contaminé, on doit procédé au désamiantage peu importe la décision que l'on prendra par la suite. On ne peut pas laisser ça comme ça», a-t-il laissé savoir.

Rappelons que les propriétaires des pharmacies Uniprix à Roberval, Julie Beaupré et Daniel Guay ainsi que le gestionnaire Michel Gomolka avaient annoncé vouloir ouvrir leurs succursales dans le Couvent des Ursulines en mars dernier.

La réalisation du projet dépend des soumissions et du cout de la remise en ordre du bâtiment, qui nécessiterait des investissements de plus de 5 M$.