Francine Laurin nous fait découvrir Yumni

Au Musée Amérindien de Mashteuiatsh

Jacques La Haye jacques.lahaye@tc.tc
Publié le 29 novembre 2014

EXPOSITION.Pour la première fois de sa carrière, l’artiste Francine Laurin, expose au Musée amérindien de Mashteuiatsh. Elle y présente quelques-unes des 65 tableaux de son livre Yumni, un conte amérindien.

«Il n’y a pas une nuit où je ne rêve pas. Une fois, j’ai rêvé à mon arrière grand-père qui m’a dit que je devais écrire un livre sur les Amérindiens afin de redorer leur image et trop souvent oubliés. Yumni est un conte fantastique, mais aussi une référence à la culture amérindienne, avec ses croyances, ses traditions et ses coutumes», explique Francine Laurin.

Le livre d’art a été commencé en 2001, et le lancement s’est déroulé à Paris en 2009, où l’artiste originaire de Saint-Scholastique présente régulièrement ses œuvres. Francine Laurin puise son inspiration dans les traditions amérindiennes, qu’elle étudie depuis longtemps. Elle même de descendance iroquoise, Francine Laurin puise dans ces racines mères sa démarche artistique. Elle s’exprime librement à travers la peinture et la sculpture avec diverses matières telles que le bronze, le verre soufflé, l’argile, l’acrylique et l’huile.

«Yumni est un conte fantastique, mais j’y présente sur chaque tableau un volet de la tradition amérindienne, les coutumes et les initiations. Comme je le mentionne au début de mon livre, pour l’amérindien, l’aigle est l’animal qui vole le plus haut et c’est l’oiseau qui est le près du Créateur. C’est l’aigle qui protège les gens qui vivent sur la terre. L’aigle est présent dans la majorité de mes tableaux», de conclure l’artiste-peintre Francine Laurin.

L’exposition est présentée au Musée amérindien de Mashteuiatsh jusqu’au 29 mai 2015.