Un audacieux succès signé par le Théâtre Mic Mac

Sous le regard des mouches

Hélène Gagnon helene.gagnon@tc.tc
Publié le 4 avril 2015

C’est un tour de force que les artisans du Théâtre Mic-Mac ont réalisé en mettant en scène la pièce « Sous le regard des mouches » de l’auteur Michel-Marc Bouchard. Dès les premiers pas, les premières notes, les comédiens nous plongent dans un univers de tourmente et de profond malaise.

 

Le jeu des acteurs, les décors et la mise en scène est impeccable. Présent lors de la première, l’auteur Michel-Marc Bouchard n’avait que de bons mots : « Nous venons d’assister à quelque chose de phénoménal. La troupe du Théâtre Mic-Mac a fait un travail exceptionnel. Le Mic-Mac est unique au Québec. Il aborde des textes inabordables, qui sont difficiles à jouer. C’est leur marque de commerce. Il se colle à des textes forts, supportés par des décors inspirés. Je suis extrêmement fier du rendu », mentionne M. Bouchard.

Bien que le verbal soit important, le non-verbal est puissant dans cette pièce. À ce sujet, l’interprète du personnage de Vincent, Kevin Tremblay, se démarque. Légèrement vêtu, il incarne son personnage de la tête aux pieds. On découvre un être troublé par le passé de sa famille dysfonctionnelle, manipulé par un cousin (Charles Rousseau-Dubé) démoniaque et protégé par une mère (Céline Gagnon) socialement isolée. Les spectateurs se voenit donc entrainer dans une quête de liberté, où chacun des personnages doit tirer les ficelles des autres afin d’assurer sa survie.

LA VERSION COMPLÈTE DANS VOTRE JOURNAL L'ÉTOILE DU LAC DU 8 AVRIL.