Projet Coyote; un groupe à apprivoiser


Publié le 14 février 2017

François Potvin et David Fortin sont originaires de Saint-Félicien et Dolbeau-Mistassini.

©Gracieuseté

MUSIQUE. La formation musicale Projet Coyote, dont les deux membres, François Potvin et David Fortin, sont natifs de Saint-Félicien et de Dolbeau-Mistassini, participera à la prochaine édition des Francouvertes.

Avec un son pur et très festif, le groupe a enchaîné les projets depuis les deux dernières années, enregistrant un album et un EP par saison. À la fin janvier, le groupe offrait son premier vidéo-clip « Oublie pas de rire ». Avec un bagage impressionnant et un son très affirmé, le duo est maintenant prêt à faire sa place.

« Les Francouvertes sont certainement le plus gros concours de bands francophones. Il y a tellement de groupes qui sont passés par là et qui ont bénéficié de la visibilité qu’offre cette scène. Depuis qu’on s’est établi à Montréal, on a fait les bonnes choses afin de pouvoir évoluer, et ce, en travaillant, car on ne vit pas de notre musique », souligne François Potvin.

Le parcours du groupe est atypique, soit la chance les suit ou bien ils posent les bonnes actions aux bons moments.

« On a enregistré notre album en avril 2015. Avec trois pièces en français, on déposait notre candidature au festival de la chanson de Granby, sans avoir d’attente. Nous avons été sélectionnés après zéro mois d’existence. À ce moment, on ne savait pas ce qu’allait devenir Projet Coyote. J’ai vraiment l’impression qu’on a toujours pris de bonnes décisions », explique François.

La formation est en résidence au Quai des Brumes depuis janvier 2016. Une autre opportunité qui a fait en sorte que Projet Coyote a pu trouver leur son.

« Tous les premiers lundis du mois, nous jouons au Quai des brumes. Ils nous prêtent gratuitement leur salle. De notre côté on demande une contribution volontaire. C’est un peu comme notre laboratoire. On essaie des trucs. On casse nos « tounes ». On invite des artistes à se joindre à nous pour une première partie ou d’autres musiciens à se joindre à nous », ajoute-t-il.

Projet Coyote participera à la deuxième soirée des préliminaires des Francouvertes, le 27 février. Le groupe sera accompagné de Mathieu Gauthier à la batterie. Ce musicien insuffle une nouvelle énergie au sein de la formation.

François Potvin espère que dans la prochaine année, d’autres portes s’ouvriront à la formation.

« On voudrait faire un album professionnel, que nous pourrions distribuer. Ce n’est pas donner de produire un album. Depuis le début, nous avons toujours fait nos choses nous-mêmes. On veut également faire beaucoup de spectacles afin d’évoluer d’un cran. On compte également appliquer dans d’autres festivals et des bourses. On va profiter des vitrines qui s’offrent à nous. On veut continuer sur la même lancée », conclut François Potvin.