Nicolas Lévesque tourne aux Iles


Publié le 13 mars 2017

CINÉMA. Après quelques années de travail, le réalisateur Nicolas Lévesque a enfin débuté le tournage de son tout premier long métrage documentaire entièrement réalisé et scénarisé par lui-même: Phoque all.

Arrivé cette semaine aux Iles-de-la-Madeleine, il a aussitôt débuté la captation des images qui lui serviront à monter ce premier film d’auteur.

« J’ai déjà réalisé des films de cette longueur pour la télévision entre autres, mais c’est la première fois que ce sera un projet que j’aurai réalisé et écrit seul », de préciser le jeune homme.

Phoque All va traiter de la chasse aux phoques dans cette partie de la province, de la manière dont cette pratique est faite, de l’importance qu’elle a non seulement pour les chasseurs, mais pour l’ensemble de cette population et aussi surtout, de démystifier un peu cet univers.

« Disons qu’avec un sujet comme celui-là, je ne pouvais pas faire un film silencieux ni complètement coup de poing. Il y a des personnages qui nous racontent leurs histoires, nous parlent d’eux », explique-t-il.

Nicolas Lévesque s’est donné un mois pour effectuer le tournage des scènes du film après quoi, il tombera dans le montage, pour trois ou quatre mois, par la suite duquel il espère trouver un bel accueil pour son film, dans les festivals.

Festival Regard

Issus d’un projet comportant quatre documentaires : Les acteurs du Nord, deux courts métrages du cinéaste, seront présentés dans le cadre du festival Regard sur le court métrage. Il s’agit de Débrousailleur présenté lors de la séance 100% Saguenay, au Théâtre Banque Nationale mercredi 15 mars, ainsi que L’ermite moderne, qui sera présenté dans la programmation scolaire.

Soulignons que Les acteurs du Nord, ce projet de quatre documentaires, est présentement disponible sur TV5.ca

Ce n’est pas la première fois que Nicolas Lévesque présente l’un de ses projets lors de l’événement saguenéen. Il y a deux ans, Entrevue avec un homme libre, un court métrage sur le processus d’entrevue pour des ex-détenus, avait été sélectionné.

« C’est un festival que je connais bien, qui est reconnu par ses pairs. C’est le plus gros festival du genre au Canada », de soutenir celui pour qui le réseautage possible sur place est très enrichissant. Il faut en profiter pour ça.»

Son projet Les acteurs du Nord vient tout juste d’être acheté et sera diffusé à la chaîne télé des francophones du Canada, Unis TV.

« C’est cool c’est certain», lance celui qui souligne la contribution de l’entreprise régionale Canopée Médias, sans qui, la production des documentaires n’aurait pas été réalisée de la même manière.

« C’est une nouvelle boîte de production. Moi, je pouvais me concentrer sur la réalisation et eux ont effectué les demandes de subventions et géré le budget », soutient le réalisateur.

Ce dernier se trouve d’ailleurs chanceux de pouvoir vivre de son art en région et soulève qu’il existe plusieurs artisans talentueux au Saguenay–Lac-Saint-Jean.