La cyberfraude en augmentation


Publié le 1 mars 2017

FRAUDE

©(Photo TC Media - Archives)

SENSIBILISATION. Avec l'arrivée des réseaux sociaux et l'internet, il est de plus en plus facile pour les fraudeurs de mettre le grappin sur des proies potentielles. Si bien que depuis plusieurs années, la cyberfraude connaît une hausse importante.

Au cours du mois de mars, les policiers tiendront des activités de prévention afin de sensibiliser les citoyens à la situation. La cyberfraude, le vol d'identité, la contrefaçon de billets et la fraude du président seront notamment abordés.

« L’accessibilité et l’omniprésence de l’utilisation du web dans nos vies permettent une porte d’entrée facile pour les fraudeurs. Chaque année, de nombreux Québécois sont victimes de fraudes par Internet, ce qui occasionne des pertes financières considérables et la possibilité d’impacts psychologiques », indique la Sûreté du Québec.

Malheureusement, personne n'est à l'abri. La vigilance est donc de mise pour contrer les fraudeurs.

« Les citoyens doivent faire preuve d’un scepticisme vis-à-vis les offres trop attirantes, valider l’information et questionner l’appât du gain trop facile. Ces simples gestes peuvent leur éviter plusieurs ennuis. »

Quelques conseils…

La Sûreté du Québec invite les gens à résister à la pression et à l'urgence d'agir rapidement sans contre-vérifier la demande de l'interlocuteur. De plus, il est recommandé de ne pas transmettre de renseignements personnels à une personne si vous n'êtes pas en mesure de l'identifier. L'envoi d'argent à quelqu'un que vous ne connaissez pas est une très mauvaise idée. De plus, évitez de donner votre numéro de carte de crédit.

En terminant, rappelons que les institutions financières et gouvernementales ne communiquent jamais avec les citoyens pour obtenir le versement d'une caution et n'ont jamais recours à un service de virement d'agent