Une autre radiation de trois mois pour l’avocat Louis Belliard


Publié le 3 mars 2017

Me Louis Belliard

©Photo TC Media - Hélène Gagnon

JUSTICE. L’avocat Louis Belliard est radié temporairement pour une période de trois mois de l’Ordre du Barreau du Québec.

Cette décision du Tribunal des professions, qui a pris effet le 20 février, fait suite à des événements qui se sont déroulés le 4 décembre 2012 au palais de justice de Chicoutimi alors que Louis Belliard a tenu des propos injurieux envers un avocat du ministère public, Me Sébastien Vallée.

« …a manqué à ses devoirs d’agir avec dignité, respect, modération et courtoisie en tenant à l’endroit de ce dernier (Me Vallée) des propos inappropriés, contrevenant ainsi à l’article 2.00.01 du Code de déontologie des avocats », peut-on lire dans la décision du Tribunal des professions en confirmant, en appel, la décision du Conseil de discipline rendue le 18 février 2015.

Pas une première

Il faut dire que Me Belliard n’en est pas à sa première condamnation du genre. Il a été radié pour une autre période de trois mois en 2016 par le Conseil de discipline du Barreau du Québec pour avoir bousculé un policier de la Sûreté du Québec en octobre 2011 au Palais de justice de Roberval. À ce propos, il a été reconnu coupable de voies de fait sur ce policier par la juge de la Cour du Québec, Guylaine Tremblay qui lui a toutefois accordé une absolution inconditionnelle.