Hélène essaie la Marche de l’Empereur

Hélène essaie la Marche de l’Empereur

Périple complété pour notre journaliste

CHRONIQUE. Dans le secteur de Roberval, tous les gens savent ce qu’est la Marche de l’Empereur. Une fois dans l’année, la population se donne rendez-vous sur le lac afin d’entreprendre une traversée de 10 km aller-retour qui les conduit sur île aux Couleuvres. Comme l’a dit l’une des participantes que j’ai croisées sur mon chemin, cette activité, c’est un petit chemin de Compostelle.

L’an dernier, j’avais tenté l’expérience, mais les conditions étaient exécrables. Cette année, c’était le contraire. Une belle température et un léger vent. Je voyais l’île du départ contrairement à l’an dernier, j’étais donc très sûre de réussir cette traversée.

Laissez-moi vous dire que marcher dans la neige par beau temps ou mauvais temps, c’est la même chose. L’expérience a été difficile. C’est définitivement un petit Compostelle. J’ai dû à quelques reprises me parler surtout sur le chemin du retour, car j’étais épuisée.

Expérience unique

Quand on se retrouve sur le lac en hiver, on a vraiment le sentiment d’être dans un désert arctique. Bien que la rive semble proche, on est loin. On perd tous nos repères. C’est définitivement ça qui fait la beauté de cette activité. C’est une véritable aventure.

Je me suis arrêtée à quelques reprises afin de regarder le paysage blanc. Une simple ligne bleue à l’horizon séparait le lac du ciel. Nous étions plongés dans un autre univers. Il n’y a pas des milliers de trucs à observer comparativement à une balade en forêt. Le paysage, bien que vaste, devient vite monotone. On part vite dans nos pensées.

Plusieurs personnes le font avec des amis. De mon côté, je participe seule avec mes pensées, un autre point avec le chemin de Compostelle. En deux heures, je n’ai pas eu le temps de faire une grande réflexion sur ma vie. J’ai peut-être réglé la question du souper et quelques trucs pour le mariage, sans plus. C’est un aspect intéressant, cette activité nous donne du temps. Quand on se trouve à 5 km de la rive, il n’y a pas d’urgence.

L’accès à l’île aux Couleuvres est également un élément d’attraction. Cette île, elle fait partie du quotidien des gens qui circulent entre Roberval et Chambord. On la voit tous les jours, mais seulement quelques chanceux peuvent y accéder régulièrement. C’est pour cette raison que la majorité des personnes participent à la Marche de l’Empereur.

L’aspect social de cette activité est également très intéressant, car nous ne sommes jamais seuls. Une salutation, un sourire, un petit mot d’encouragement, etc. La majorité des gens à qui j’ai dit « bonjour » me l’ont retourné avec le sourire. Alors que je prenais une pause, des participants m’ont demandé si j’avais besoin d’aide. Cette solidarité, elle est agréable. Elle donne surtout à la marche tout son sens, car comme les manchots empereurs, les participants font preuve d’une grande coopération.