Lysandre Jean et Véronique Bouchard, joueuses étoile

Cégep de St-Félicien


Publié le 17 mars 2017

Lysandre Jean et Véronique Bouchard.

©Photo gracieuseté

VOLLEYBALL. Deux joueuses de l’équipe de volleyball collégial féminin du Cégep de Saint-Félicien ont reçu de grands honneurs pour la saison 2016-2017.

Lysandre Jean a été nommée sur l’équipe Étoiles volleyball D2-Saguenay−Lac-Saint-Jean/Côte-Nord par son entraîneur Simon Houde et Véronique Bouchard a reçu la mention de joueuse libéro de l’année (spécialiste de la défensive) par l’ensemble des entraîneurs des équipes de la ligue.

Lysandre Jean de Sept-Îles, présentement en stage dans le cadre de ses études en Santé animale, s’est dite étonnée et fière de cette nomination.

« En tant que joueuse, on ne s’attend pas à cela. C’est un honneur d’être reconnue. » Lysandre en est à sa quatrième année avec une équipe collégiale, la première ayant été au collège de Sept-Îles. C’est sa sœur qui l’a incité à pratiquer ce sport. Lorsqu’en jeu, elle ne pense qu’à aider l’équipe par son apport particulier permettant la victoire.

« Je conseille aux jeunes qui débutent dans ce sport de travailler doublement afin de s’améliorer et de s’intégrer au groupe », a-t-elle ajouté.

Son entraineur Simon Houde nous l’a décrite comme une élève très dévouée, ne manquant jamais un entraînement et constituant un rouage très important dans l’équipe.

Sur les traces de son père

Véronique Bouchard de Saint-Prime en est à sa troisième saison collégiale. Joueuse libero, c’est le terme utilisé en volleyball et identifiant la spécialiste en défensive.

« Mon père a toujours joué au volleyball, d’où mon intérêt pour ce sport. J’ai suivi ses traces. Lorsque je suis sur le terrain, c’est l’esprit d’équipe qui domine. Je prends plaisir à jouer », a-t-elle mentionné lorsque rencontrée avant son entraînement.

Étudiante en sciences animales, elle recommande à celles qui désireraient débuter dans ce sport de toujours suivre les conseils des entraîneurs afin de progresser et de s’amuser. Elle a été désignée par les autres entraîneurs.

« Très dévouée, intense dans ses pratiques, excessivement rapide. C’est vraiment la joueuse défensive de la région », d’ajouter Simon.

Une fierté

Simon Houde, entraîneur, est fier de son équipe qui comptait cette saison son lot de recrues. « Notre saison a débuté lentement et nous avons peu à peu monté les échelons au classement. Les filles proviennent d’un peu partout dont seulement deux de Saint-Félicien. Nous avons terminé quatrièmes au championnat régional, témoignant d’une bonne fin de saison. N’ayant pas autant d’entraînements que certaines équipes, nous en avons deux, il nous faut redoubler d’efforts pour atteindre nos objectifs », d’ajouter Simon.

Ce dernier est déjà à mettre à jour les préparatifs pour la 25e édition de la Classique Kioki, dont la dernière a regroupé 42 équipes.