Un défi de taille pour Victor Verreault


Publié le 9 avril 2017

Victor Verreault.

©gracieuseté

ESPOIR. À 17 ans seulement, le cycliste félicinois Victor Verreault amorce la course la plus importante de sa vie, celle de sa bataille contre son cancer des ganglions.

La vie du jeune Victor Verreault a basculé le 7 mars dernier, alors qu’on lui a diagnostiqué un cancer Hodgkin, celui des ganglions. Pour sa famille et lui, le choc fût brutal.

« Tout a été tellement vite. Mon ganglion est sorti, puis ils l’ont opéré. En deux semaines, tous les tests ont été effectués. Quand j’ai appris la nouvelle, ça a fessé. Je ne m’attendais pas à ça », raconte Victor, très émotif pendant le récit de cette journée.

Celui qui est promu à un bel avenir dans le vélo de montagne amorce une remontée semée d’embûches vers le retour à la santé. Heureusement, des courses, il en a vu d’autres et a déjà commencé à affronter celle-ci avec des traitements de chimiothérapie.

« J’ai comme pas le choix. Je dois passer au travers. Tu te dis toujours que ça arrive juste aux autres. C’est sûr que c’est plate, mais je n’ai pas le choix », soutient le jeune homme, qui garde tout de même le sourire dans ces temps difficiles.

Comme il le mentionne, Victor a été chanceux dans sa malchance, alors qu’il a reçu son diagnostic très rapidement et que les traitements ne nécessitent que trois mois. D’ici le 3 mai, il pourrait donc reprendre le cours de sa vie d’avant, mais aussi ses entraînements de vélo.

Un support incroyable

Pour passer une telle épreuve à un si jeune âge, il faut beaucoup de support, et ça, Victor n’en manque pas. En effet, le jeune cycliste a eu droit à une démonstration de support indéniable de ses amis, qui ont organisé une équipe pour le Relais pour la vie à Saint-Félicien le 10 juin prochain. Près de 6000$ ont déjà été amassés par l’équipe pour venir en aide à tous ceux atteints de cancer.

« Mes amis ne me l’avait pas dit. Quand ils me l’ont annoncé, j’ai été très surpris. Je me suis senti appuyé. »

Comme si ce n’était pas tout, Victor aura la chance de vivre son bal des finissants cette année. Les élèves de 5e secondaire ont d’ailleurs tous accepté de déplacer la soirée d’après-bal, qui devait avoir lieu le 10 juin, pour qu’une majorité de jeunes puissent aller marcher au Relais pour la vie.

D’ici là, le jeune Victor Verreault se concentre sur le chemin de la guérison, mais il continue toujours à pédaler sur un vélo stationnaire, pour éventuellement reprendre la route de la compétition et de la victoire.