Hôpital de Roberval: L’ouverture du CPE est prévue en janvier

Hôpital de Roberval: L’ouverture du CPE est prévue en janvier

Manon Archambault et Nathaly Julien, qui entourent Magalie Dugas, ont toujours cru en l’importance d’un service de garde pour les familles avec des horaires atypiques.

Crédit photo : Photo Trium Médias – Hélène Gagnon

Après cinq ans, à patauger dans les méandres gouvernementaux, le centre de la petite enfance Les Amis de la Culbute ouvrira finalement sa deuxième installation au Centre Hospitalier de Roberval.

«Nous avons toujours gardé espoir de voir ce CPE ouvrir. À plusieurs moments, quand on réussissait à faire un pas, un événement hors de notre contrôle nous faisait reculer de deux!», explique Manon Archambault, directrice du centre.

Autorisations en attente, modification de la structure, présence d’amiante, l’incendie du bloc opératoire, etc. Manon Archambault et Nathaly Julien ont vu le dossier remis sous la pile à plusieurs reprises et pour maintes raisons.

Un besoin

«Après cinq ans, plusieurs parents n’y croyaient plus. De notre côté, nous avions toujours espoir.»

Avec des chiffres de 12 heures, il y a un besoin auprès du personnel.

«Dans les dernières semaines, nous avons fait des représentations dans l’hôpital et plusieurs parents étaient surpris de voir que le projet se concrétisait.»

Très peu de parents ont accès à des services de garde qui tiennent compte des horaires atypiques.

«Pour nous, c’était une priorité. Nous avons aménagé une salle familiale qui permettra aux parents de venir prendre le repas avec leurs enfants, ainsi que leurs pauses.»

«On est très fière de ça. Les travailleurs vont aimer pouvoir passer du temps avec leurs enfants dans leur milieu de travail.»

Nouvelle dynamique

Au moment d’écrire ces lignes, l’ouverture est prévue le 8 janvier. Par contre, le ministère de la Famille aura le dernier mot, à la suite de l’inspection finale.

«Nous n’espérons plus avoir de retard. On l’attend depuis si longtemps et les parents aussi!»

Déjà les responsables ont songé à plusieurs activités.

«Nous allons avoir la chance de dynamiser le centre hospitalier. Je pense que les personnes âgées vont voir les enfants jouer dans la cour extérieure.»

«On souhaite également réaliser différents projets avec les usagers. Notre service va apporter une belle dynamique.»