Mère Saint-Jean-Berchmans de retour au couvent

Mère Saint-Jean-Berchmans de retour au couvent

La stèle de Mère Saint-Jean-Berchmans est de  retour à son lieu d’origine.

Bernard Tremblay, qui avait récupéré la pierre tombale à proximité du pont enjambant la rivière Ouiatchouaniche sur le boul. Horace J. Beemer, est venu lui-même la remettre aux membres de la Corporation du Jardin des Ursulines.

«Toute cette histoire a été une véritable saga. Je suis content de savoir que la pierre d’Emma Antonia Garneau est de retour à son lieu d’origine», explique M. Tremblay.

Depuis qu’il a récupéré la pierre au mois de mars, M. Tremblay la conservait en tout temps dans sa voiture.

Bernard Tremblay avait le sentiment qu’Emma Antonia Garneau avait été bafouée.

«On a volé sa pierre tombale pour la jeter sur le bord d’une rivière. Elle n’a pas eu droit au respect. Je pense que sa place est ici. Elle devait revenir à la maison. Maintenant, elle ne sera plus oubliée. Les gens pourront raconter son histoire.»

Mise en valeur

«Christian Tremblay a fait plusieurs démarches auprès des Ursulines et de membres du Jardin des Ursulines. On souhaitait tous les deux que cette pierre soit préservée. Elle fait partie de l’histoire et du patrimoine.»

La pierre de Mère Saint-Jean-Berchmans a été déposée au petit musée des dames Ursulines.

Les membres de la Corporation ont déposé la pierre à la base de l’immense Saint-Joseph, qui ornait le toit du couvent avant sa destruction en mars 2002.

La stèle sera mise en valeur dans le petit musée pour la prochaine saison qui débutera à la fin du mois de juin.

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des