4,5M$ pour l’eau potable dans l’Anse

4,5M$ pour l’eau potable dans l’Anse

La ville de Roberval demande l’aide du gouvernement provincial pour financer une partie des travaux pour changer la conduite d’eau potable de l’Anse de Roberval.

Les élus veulent profiter des travaux pour aménager une conduite de traitement des eaux usées du Village historique de Val-Jalbert pour réparer la conduite d’eau potable qui fuit à plusieurs endroits.

«Il s’agit d’un investissement d’environ 4,5 M$. En faisant les travaux en même temps, ça couterait deux fois moins cher. On ne creuserait pas deux fois. Ça fait trois fois qu’on fait une demande de subvention. On espère que le ministère des Affaires municipales va comprendre la logique de notre raisonnement», a indiqué le maire Sabin Côté.

En effet, la desserte d’eau située entre la quincaillerie Ferlac et Val-Jalbert fuit à quelques endroits, ce qui cause de la sous-pression à quelques reprises dans l’année. Une problématique que la municipalité veut régler une fois pour toutes.

«Nous avons la volonté, mais ça prend l’aide du gouvernement. La ville n’a pas les moyens de tout payer.»

Traitement des eaux usées

La MRC du Domaine-du-Roy, qui est propriétaire du Village historique de Val-Jalbert, a reçu une subvention de plus de 1 M$ afin de régler la problématique de traitement des eaux usées. Les bassins ne pouvaient plus répondre à la demande.

Une conduite sera aménagée pour que l’usine de Roberval traite les eaux usées. Une quantité que la ville est en mesure d’absorber.

D’ailleurs, un plan de gestion de débordement doit être soumis au ministère de l’Environnement pour obtenir un certificat d’autorisation. Le site touristique paiera un montant pour chaque mètre cube traité.

Roberval aurait pu profiter des travaux pour brancher les résidents du secteur de l’Anse au réseau, mais les coûts seraient trop onéreux. Entre autres parce que plusieurs conduites devraient passer sous la voie ferrée. Et comme les installations septiques sont conformes, la dépense ne le justifiait pas.

De plus, comme le système est à haute pression, il devenait difficile techniquement de le faire.

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des