52 ans et encore bien vivante!

52 ans et encore bien vivante!

Dans l’ordre habituel, Francine Joncas, coordonnatrice, Christian Roberge, membre du comité, Céline Gagnon, présidente, Sonia Tremblay, vice-présidente, Réjean Gauthier, membre du comité et Ursule Garneau, secrétaire. Absent sur la photo, Gervais Arcand. (Photo courtoisie)

Depuis 52 ans déjà, la troupe du Théâtre Mic-Mac a offerte 765 représentations devant 45 556 spectateurs. Après plus de 20 déménagements, elle s’installe finalement dans la nouvelle salle de spectacle Lionel-Villeneuve de la Place des Ursulines.

«Ça faisait 26 ans que l’on était localisé sur la rue Ménard, et avant ça, on avait déménagé une vingtaine de fois en 26 ans», précise la présidente du conseil d’administration, Céline Gagnon.

Même si elle admet que ce changement a bousculé un peu l’ordre établi depuis des années au sein de l’organisme, elle envisage plusieurs retombées positives à la suite de ce déménagement.

«Ça va changer possiblement bien des choses. Le fait qu’on déménage dans un lieu nouveau a amené une réflexion au niveau de la troupe. On voudrait peut-être produire davantage. On veut évaluer la faisabilité, car on est bénévole. C’est stimulant et ça donne le gout d’aller plus loin encore. Nous sommes très heureux de ça!»

Les nouveaux locaux pour le théâtre permettront un renouveau à la troupe, qui existe depuis plus de 52 ans. (Photo courtoisie)

Bénévoles et financement

Des bénévoles, on en compte des dizaines. Chacun s’engage à sa façon dans un rôle qui lui convient, selon ses forces, afin d’assurer la pérennité de la troupe et d’aider à son développement.

«Avec 52 années d’existence, nous sommes l’une des plus vieilles troupes amateurs au Québec. Nous sommes environ 70 membres, avec un noyau plus actif. Nous sommes une équipe, qui inclut pas juste les gens sur la scène.»

Le 4 octobre prochain marquera le lancement de la campagne annuelle de financement. L’an dernier, plus de 19 500 $ avaient été amassés.

«La campagne permet de faire la production. On s’autofinance ainsi pour la présenter. Ça nous permet de faire nos activités et ça nous suffit pour notre roulement annuel.»

Les travaux d’aménagement sont en cours à la salle de spectacle. (Photo courtoisie)

Nouvelle salle, nouvelle saison

La présidente Céline Gagnon ne cache pas son enthousiasme en ce qui concerne les nouveaux aménagements et pense que cela aidera la troupe à se concentrer sur sa mission première, soit celle de présenter du théâtre.

«Le fait d’avoir un lieu fourni par notre municipalité est un gros plus extraordinaire, car on peut davantage se concentrer sur le produit. C’est un avantage important pour une troupe comme la nôtre.»

Justement, la pièce produite cette saison sera Le cas Joé Ferguson, écrite par Isabelle Hubert et mise en scène par Réjean Gauthier. Les représentations auront lieu en mars et avril 2019.

D’ici là, les gens pourront assister à des lectures publiques. Le 1er novembre, Scènes de ménage, de Josette Noreau, où sept personnages se lanceront les répliques.

Une troisième lecture est planifiée pour le 8 décembre, Dimanche Napalm, un drame par Sébastien David.

Aussi en novembre, les amateurs de théâtre sont conviés au spectacle L’écrit du corps, de la Production de la Valise Animée et une création de Réjean Gauthier.

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des