Accent sur le dynamisme à la Chambre de commerce et industrie de Saint-Félicien

Accent sur le dynamisme à la Chambre de commerce et industrie de Saint-Félicien

Claude Brodeur et Mélissa Bergeron veulent insuffler un vent de dynamisme à la Chambre de commerce et d’Industrie de Saint-Félicien.

Les deux nouvelles coprésidentes de la Chambre de commerce et d’industrie de Saint-Félicien veulent insuffler un vent de dynamisme dans la municipalité.

Mélissa Bergeron et Claude Brodeur, deux jeunes femmes d’affaires, s’impliquent pour faire bouger les choses. Elles veulent que l’organisme soit plus présent dans le milieu.

«En étant deux à assurer la présidence, ça nous permet d’avoir une plus grande présence sur le terrain et de se répartir les tâches. Aussi, comme nous avons deux visions différentes, nous allons bien nous compléter et utiliser chacune nos forces», affirme Claude Brodeur, qui est directrice adjointe à l’hôtel de la Boréalie.

Aider les PME

La Chambre de commerce va accroître son service d’aide aux entreprises.

«Souvent, nos gens d’affaires n’ont pas le temps ou ne savent à qui s’adresser pour obtenir de l’aide. La Chambre sera la porte d’entrée pour leur faciliter la tâche. Nous avons une directrice générale qui connaît bien les enjeux des PME. Elle va pouvoir les accompagner dans leur développement», souligne pour sa part Mélissa Bergeron, directrice de la succursale de la Banque Royale.

Les coprésidentes veulent aussi intégrer davantage les industries à la Chambre.

«Elles sont importantes dans notre économie. Ces industries font beaucoup affaire avec des sous-traitants et des fournisseurs. Il est important de les intégrer et leur faire prendre conscience de l’importance qu’elles peuvent avoir en travaillant avec nos entreprises», mentionne Claude Brodeur.

Nouvelles activités

Les formules 5 à 7 ayant fait leur temps, le nouveau conseil d’administration souhaite proposer des activités d’un plus grand rayonnement.

«Nous l’avons vu avec la Fête des récoltes ce week-end (le 22 septembre) qui a attiré 800 personnes, les gens aiment se rencontrer. Nous allons proposer des activités du genre qui s’adressent à nos membres, mais aussi à la population. Il est important de faire connaître nos entreprises à la population. Ce n’est jamais acquis», signale Mélissa.

D’ailleurs, une attention particulière sera déployée afin de dynamiser le centre-ville en proposant des activités originales, notamment au parc Sacré-Cœur, et en fermant le boulevard en été.

Des efforts seront également faits pour intégrer les entreprises agroalimentaires au sein de la Chambre.

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des