Photo de Louis Potvin
Par Louis Potvin
<![CDATA[

Ça fait vraiment chaud au cœur! C’est ici que tout a commencé et que mon rêve a pris forme. Je le répète souvent, mais il ne faut jamais abandonner pour atteindre nos rêves. Et je ne serai jamais assez reconnaissant envers toutes les personnes qui m’ont aidé pour atteindre ce rêve.

Samuel Girard est très reconnaissant envers la ville de Roberval de lui avoir fait une place de choix pour souligner son parcours vers la Ligue nationale de hockey dans l’aréna où il a commencé à jouer au hockey.

Samuel Girard apprécie grandement l’hommage que lui rend la ville de Roberval. Il se trouve ici devant une affiche retraçant son parcours. (Photo Trium Médias – Louis Potvin)

Samuel Girard apprécie grandement l’hommage que lui rend la ville de Roberval. Il se trouve ici devant une affiche retraçant son parcours. (Photo Trium Médias – Louis Potvin)

«Pour nous, tu as été avant tout un Sabres de Roberval! Et c’est de ça que nous sommes le plus fiers. Nous tenions à t’accorder une place importante dans le Centre Benoît-Lévesque pour signifier cette fierté, mais surtout démontrer que le talent, le travail et surtout ton environnement t’ont permis de réaliser ton rêve», a déclaré le maire de Roberval, Sabin Côté, lors d’une cérémonie en hommage au # 49 de l’Avalanche du Colorado.

Un hommage qui concordait avec la tenue de la 40e édition de la Ronde Novice Atome.

Fierté

Samuel Girard était ému lors de la cérémonie qui a permis de dévoiler la vitrine reconnaissance que la ville a aménagée. (Photo Trium Médias – Louis Potvin)

Dans les yeux de Samuel, on sentait la fierté et l’émotion de se retrouver au centre de la glace où s’affrontait des jeunes de catégorie novice A pour une mise au jeu officielle.

Il était entouré de membres de sa famille et d’amis qui portaient des chandails illustrant son parcours, des Élites de Jonquière en passant par les Cataractes de Shawinigan et les Prédateurs de Nashville.

«C’est un peu comme si je me revoyais à cet âge. Ça ne fait pas si longtemps pourtant», a-t-il ajouté quelques instants après avoir assisté au dévoilement d’une immense photo qui trône au-dessus d’un vestiaire.

Cette photo se trouve dans la zone inspiration et servira à faire penser aux hockeyeurs que la rigueur au travail peut mener à la LNH.

De plus, une autre affiche a été placée à un endroit stratégique afin de rappeler le parcours de Samuel, de ses débuts dans le prénovice jusqu’à son repêchage dans la LNH.

Timide, Samuel a mentionné qu’il aimait que la municipalité ait fait un hommage à son image; modeste.

«C’est vraiment spécial, c’est un peu difficile de le réaliser. J’en ai joué des matchs dans cet aréna, et là de voir mon visage et mon parcours qui est souligné, c’est touchant. C’est un beau témoignage d’appréciation. Et je le partage avec mes parents qui m’ont toujours soutenu dans mon parcours.

Samuel le semeur d’espoir

Les jeunes hockeyeurs des Hurricanes de Mashteuiatsh n’en croyaient pas leurs yeux quand Samuel Girard est entré dans leur vestiaire.

«Puis les gars, êtes-vous prêts! N’oubliez pas, il faut avoir du plaisir et travailler fort, même si vous avez eu des difficultés lors des derniers matchs! Ça m’arrive aussi avec l’Avalaçche. Il ne faut jamais lâcher», a lancé le défenseur étoile.

Il leur a rappelé qu’il avait participé à ce tournoi et qu’il affichait aussi la même nervosité qu’eux.

Des mots qui ont galvanisé l’équipe qui se mesurait aux Patriotes de Saint-Bruno.

C’est ça la magie de Samuel Girard, une force tranquille qui sait transmettre aux jeunes la volonté de se rendre au bout de leur rêve.

Des tas d’autographes.

Entre les pauses de la cérémonie, Samuel a été très généreux et a discuté avec les jeunes et a signé de nombreux autographes. Les enfants présentaient tuques, hockeys et chandails pour obtenir la précieuse signature.

De nombreux jeunes ont fait autographier leur chandail, casquette ou bâton par l’as défenseur. (Photo Trium Médias – Louis Potvin)

Affable, il parlait de sa saison avec les hockeyeurs plus curieux. Le #49 de l’Avalanche du Colorado portait un regard attendri sur les sourires lumineux de ces jeunes qui ont aussi des rêves.

Des mamans et des papas ont aussi profité de l’occasion pour se faire prendre en photo avec la vedette.

Reconaissance

Samuel a pu profiter de cette cérémonie pour discuter avec plusieurs personnes qui l’ont vu évoluer dans sa jeune carrière.

Il était d’ailleurs bien heureux de rencontrer Gaston Girard, qui a été son entraineur pee-wee BB. Ils se sont entendus pour lui permettre d’assister à un match au Colorado prochainement. Un cadeau inestimable pour cet entraineur maintenant à la retraite.

Plus tôt dans la journée, il a fait un plaisir immense à des hockeyeurs vétérans de Saint-Félicien en participant à une partie amicale de type Bout de souffle.

Par ailleurs, Samuel s’implique pour amasser de l’argent pour la fibrose kystique. Il a organisé un tournoi de poches le samedi 26 janvier qui a permis de récolter 3 542 $.

Samuel a bien aimé discuter avec Gaston Girard qui a été son entraineur dans la catégorie pee-wee BB. (Photo Trium Médias – Louis Potvin)

]]>
Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des