Carl Tremblay et la Ville de Saint-Félicien en viennent à une entente

Photo de sergetremblay
Par sergetremblay
Carl Tremblay et la Ville de Saint-Félicien en viennent à une entente

<![CDATA[

Une entente est intervenue dans l’affaire qui opposait la Ville de Saint-Félicien à son ancien directeur adjoint du Service de sécurité incendie, Carl Tremblay.

Carl Tremblay avait été destitué de son poste de directeur adjoint du Service de sécurité incendie en août 2013. Les informations qui circulaient alors étaient à l’effet qu’il faisait l’objet d’une enquête interne relativement à une plainte à son endroit.

Le litige devait se retrouver devant la Commission des relations du travail, mais la Ville de Saint-Félicien et Carl Tremblay ont entamé des discussions et en sont venus à une entente avant la date de l’audience.

« Après analyse, il y a eu entente entre les parties pour mettre fin au litige. Nous avons convenu avec M. Carl Tremblay de mettre un terme définitif à nos relations. Aucun autre commentaire ne sera émis, car nous avons signé une entente de confidentialité », a indiqué le conseiller Bernard Boivin, qui agissait à titre de maire suppléant.

Il est donc impossible de connaître les différentes modalités de l’entente intervenue entre les deux parties. Les seules informations qui ont été émises sont à l’effet que l’emploi de Carl Tremblay à la Ville de Saint-Félicien est terminé, en échange de quoi la Ville de Saint-Félicien abrogeait les résolutions adoptées lors de la destitution de M. Tremblay.

Le directeur des ressources humaines, Michel Larose, a toutefois précisé que l’entente ne constituait pas un aveu de la part d’aucune des parties. « Il n’y a aucune admission qui est faite de la part de la ville, ni de la part de M. Carl Tremblay », a-t-il soutenu. —S.T.

]]>

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires