Contrat de 20 M$ pour Pavex à Kuujjaq : un logistique impressionnante

Louis Potvin
Contrat de 20 M$ pour Pavex à Kuujjaq : un logistique impressionnante
Martin Demers et Luc Ménard (Photo : Trium Médias - Louis Potvin)

Pavex a décroché l’un des plus importants contrats de son existence. Au-delà du montant de 20 M$, c’est la logistique entourant les travaux pour refaire la piste d’atterrissage de l’aéroport de Kuujjuaq qui représente tout un défi.

« On travaille sur le projet depuis janvier. Il faut tout prévoir, car ce n’est pas rendu là-bas à Kuujjuaq qu’il faut nous rendre compte qu’il nous manque une pièce ou du matériel. Avec Transport Canada, on a envisagé tous les pépins que l’on peut rencontrer là-bas et comment y remédier », explique le directeur des opérations, Luc Ménard.

Comme il n’y a pas d’équipement dans le Grand Nord pour fabriquer de l’asphalte, l’entreprise a dû transporter tout le matériel pour créer une usine sur place et disposer des équipements pour faire le pavage sur la piste de 1 500 mètres de longueur et 45 mètres de largeur.

Un casse-tête de logistique puisque tout doit être transporté par bateau.

Pour 11 M$ d’équipements ont été chargés dans le cargo.

Transport par cargo

L’entreprise a donc réquisitionné un cargo, le Rosaire Desgagnés, pour transporter l’équipement. C’est une valeur de 11 M$ en équipements qui ont été chargés sur le bateau. On y retrouvait notamment l’unité de fabrication d’asphalte, un immense cylindre de séchage, 4 planeuses, deux paveuses, des camions à bennes, des camionnettes et bien d’autres machineries.

Prix pour le transport, 1,5 M$. Durée du voyage, 5 jours.

« Nous avons dû acheter de l’équipement spécifiquement pour ce contrat. Il fallait aussi s’assurer d’avoir suffisamment d’équipement pour réaliser les travaux d’asphaltage que nous avons à faire dans la région à Chibougamau. »

Comme le contrat est échelonné sur deux ans. Tout l’équipement restera sur place durant l’hiver.

Pour éviter toute problématique, un conteneur rempli de pièces de rechange a été expédié.

De plus, comme l’accès à Kuujjuaq se fait par une rivière, le cargo ne pouvait pas amarrer sur les rives. Donc tout l’équipement a été transbordé sur une barge. La semaine dernière, une équipe était sur place pour recevoir et entreposer les équipements et commencer à se préparer pour les travaux.

Expertise en aéroport

@C’est parce que l’entreprise a déjà réalisé des travaux à l’aéroport de Havre St-Pierre et Schefferville qu’elle a pu obtenir ce contrat auprès de Transport Canada, dont les critères de sélection sont très rigoureux.

« Il y a un climat de confiance et notre équipe est reconnue pour son bon travail. Les exigences sont très strictes. »

Pavex a créé un peu la surprise en décidant de soumissionner pour ce contrat. Une première pour des travaux dans le Grand Nord.

« Nous avons été discrets pour ce processus. Nous souhaitons développer une expertise dans le Nord et on espère décrocher d’autres contrats dans le futur. »

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des