Coupe Québec de vélo de montagne : Saint-Félicien attend près de 400 compétiteurs

Denis Hudon
Coupe Québec de vélo de montagne : Saint-Félicien attend près de 400 compétiteurs

La prochaine tranche de la Coupe Québec de vélo de montagne qui se tiendra au site de Tobo-Ski à Saint-Félicien, les 7-8-9 août, en sera une pas comme les autres, ne serait-ce que sur le plan organisationnel, en raison de la pandémie.

« On aurait pu passer un tour pour cette année, mais ce qui nous a motivés particulièrement, c’est qu’on voulait permettre à nos athlètes qui ce sont durement entraînés, de vivre cette compétition d’envergure », explique Martin Demers du Club Vélo2Max et responsable de l’événement. Il rappelle que le nombre de compétitions inscrites cette année au calendrier est considérablement réduit.

Ce dernier s’attend à accueillir entre 300 et 400 athlètes et quelques spectateurs, mais sans plus. Le chalet, le restaurant et le bar seront fermés pour une plus grande sécurité à cause de la COVID-19.

Pour chaque départ de courses, les athlètes partiront avec un délai de quelques secondes les uns après les autres. Les cyclistes de14 ans et plus devront aussi respecter la distanciation d’au moins deux mètres pendant la course. Une remise des prix aux cinq premiers arrivés se fera individuellement et sans cérémonie.

Victor Verreault fin prêt

L’athlète félicinois Victor Verreault est impatient de renouer avec la compétition à l’occasion de la tranche de la Coupe Québec qui se tiendra dans sa cour.

La pandémie n’a pas que des effets pervers, elle lui aura permis de s’entraîner davantage, n’ayant pas à compétitionner toutes les semaines.

« Au lieu de m’entraîner dix heures par semaine, parce qu’il faut s’accorder du repos entre chaque compétition, cet été avec l’annulation de plusieurs épreuves, j’ai pu m’entraîner jusqu’à 16 heures par semaine », lance-t-il.

Il a d’ailleurs obtenu de très bons résultats lors de la première tranche de la Coupe Québec, ces dernières semaines à Charlesbourg.

Pour l’épreuve félicinoise, Victor Verreault espère terminer dans le top 5. Il est conscient que la compétition sera encore plus relevée cette année parce que les athlètes ont pu s’entraîner davantage.

Il sera donc à surveiller les 8 et 9 août avec particulièrement les Léandre Bouchard d’Alma, Raphaël Auclair de Québec, Marc-André Fortier de Victoriaville et aussi un Ontarien de haut niveau.

« Ce sont tous des coureurs qui évoluent sur la scène mondiale du vélo de montagne. Ils ont deux ans de plus que moi et je veux me rapprocher d’eux dans mes classements ».

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des