Démission de PKP: Choc, stupeur et surprise pour Sylvain Gaudreault !

Par dominiquesavard
Démission de PKP: Choc, stupeur et surprise pour Sylvain Gaudreault !

<![CDATA[

DÉMISSION. Choc, stupeur, surprise et déstabilisation. Tels sont les mots utilisés par le député de Jonquière Sylvain Gaudreault pour commenter la démission de son chef Pierre Karl Péladeau.

« Non, je n’ai pas vu venir le coup, pas du tout. Je dînais avec des gens du bureau de comté à Jonquière quand j’ai été convoqué à un caucus spécial au téléphone, ce qui est très rare. Ça se produit avec le conseil des ministres, mais pas avec le caucus », raconte M. Gaudreault.

Le député ajoute qu’il n’a pas plus de détails à donner sur le départ de son chef, que ce que M. Péladeau a dit lors de son point de presse.

« Nous avons beaucoup parlé entre collègues, comme une sorte de thérapie pour essayer de comprendre et se virer de bord. Non, il n’a pas donné plus de détails sur les raisons de sa démission. J’ai toutefois senti qu’il était très émotif. »

Sylvain Gaudreault avoue qu’il a appris à connaître PKP, surtout lors de la dernière année depuis son élection comme chef du PQ.

« J’ai travaillé avec lui, j’ai eu à le défendre, à l’entourer, à l’aider. Non, je n’ai aucun regret de l’avoir appuyé dans la course à la chefferie. J’étais derrière Bernard Drainville et après qu’il se soit rallié à Pierre Karl, j’ai aussi cru qu’il était le meilleur pour nous conduire à la victoire. C’était la meilleure décision à prendre à ce moment-là. Je suis d’accord qu’aujourd’hui, ce n’est pas la meilleure situation pour nos militants. Je comprends qu’ils soient sous le choc, nous le sommes aussi. Mais, je comprends aussi les raisons de son départ, mais j’avoue que c’est un coup dur politiquement. Heureusement, le Parti est plus fort que ses chefs. Notre institution est forte et capable de rebondir. »

Successeur

Sylvain Gaudreault est-il intéressé à se lancer dans la prochaine course à la chefferie ? Sinon, serait-il intéressé par le poste de chef intérimaire qui devrait être choisi dès vendredi lors d’une rencontre du caucus ?

« Honnêtement, ma tête n’est pas là. Je dois d’abord assumer le départ du chef. Pour le chef intérimaire, il faut commencer par déterminer les critères du ou de la candidate pour assurer une stabilité. Après, on verra. »

]]>

Partager cet article