Développement domiciliaire quartier des Pionnières Saint-Félicien franchit une autre étape

Développement domiciliaire quartier des Pionnières Saint-Félicien franchit une autre étape

La ville de Saint-Félicien va de l’avant avec son projet de développement derrière la caserne de pompier. (Photo Trium Médias – Louis Potvin)

La Ville de Saint-Félicien franchit un pas de plus dans sa volonté de développer des terrains résidentiels et commerciaux dans le quartier des Pionnières, situé à l’arrière de la caserne de pompier. Par contre, le projet de fait pas l’unanimité.

Le conseil municipal vient d’attribuer un contrat de services professionnels en ingénierie (étude préparatoire et plans et devis) pour le développement résidentiel des phases 8 à 20 et commercial phase 1 à Tétra Tech QI inc, au montant de 66 875 $.

Cette démarche s’inscrit dans la continuité du développement de ce quartier des phases 1 à 7 amorcé en 2012.

Les élus ont aussi déposé pour approbation le plan d’aménagement d’ensemble pour le développement de ce quartier.

Vision plus cohérente

Gervais Laprise s’oppose au développement de ce secteur qui se trouve en partie sur des terres à potentiel agricole. (Photo Trium Médias – Louis Potvin)

C’est sur division, cinq contre un, que le conseil a approuvé le tout, le conseiller Gervais Laprise s’opposant au développement de nouveaux quartiers.

Il rappelle que la population de Saint-Félicien est assez stable depuis une décennie et juge qu’il y a suffisamment de terrains disponibles un peu partout sur le territoire pour répondre à la demande de constructions résidentielles nouvelles.

« J’aurais souhaité que le projet prône une approche globale pour l’ensemble du territoire urbain de la municipalité. Il faut regarder les endroits dans la municipalité qui sont déjà développés avec des servitudes, qu’on a déjà payées et qu’on continue d’entretenir, avant de penser développer d’autres quartiers ».

Le conseiller au siège no 5 dit ne pas être contre le développement, loin de là, mais favorise des projets qui protègent au maximum les terres agricoles qui sont le garde-manger de Saint-Félicien.

Pour le maire Luc Gibbons, ce projet de développement résidentiel et commercial représente une vision à long terme de l’économie félicinoise pour au moins les 25 prochaines années.

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des