Du bois d’allumage et une boutique en ligne

Photo de Yohann Harvey Simard
Par Yohann Harvey Simard
Du bois d’allumage et une boutique en ligne
Dave Gosselin est fier des nouvelles initiatives du Groupe CODERR, et soutient d’ailleurs que d’autres nouveautés suivront durant l’année. (Photo : Trium Médias – Yohann Harvey-Simard)

Le Groupe CODERR ajoute des nouveautés. En plus de mettre en place une nouvelle activité de réinsertion socioprofessionnelle de préparation de bois d’allumage, l’entreprise déploie sa boutique en ligne.

Depuis le 2 février dernier, le Groupe CODERR distribue son tout nouveau bois d’allumage entièrement récupéré à partir de vieux sommiers. Les paquets sont actuellement en vente dans les quincailleries et stations-service Nutrinor.

« Ça évite que des tonnes et des tonnes de bois se retrouvent à l’enfouissement », souligne Dave Gosselin, directeur général adjoint de l’entreprise.

Cette initiative s’inscrit dans la double mission de la coopérative, soit de participer à la protection de l’environnement tout poursuivant des objectifs sociaux.

« Ça nous permet de financer nos activités de réinsertion puisque c’est directement lié à notre département de santé mentale. »

En effet, le démantèlement des sommiers est directement pris en charge par les participants du programme de réinsertion sociale de la coopérative. Cette dernière, qui comptait déjà plusieurs plateaux de travail, souhaite garder ses participants stimulés en diversifiant leurs tâches.

Friperie en ligne

Parallèlement, Le Groupe CODERR a profité des circonstances de la pandémie pour lancer sa nouvelle boutique en ligne.

« On y pensait depuis plusieurs années, mais la pandémie a définitivement créé une demande. Il y avait des besoins au niveau des patins, des bottes, des vêtements d’hiver, mais aussi au niveau des objets de la vie courante », affirme Dave Gosselin.

Au cours des derniers mois, l’entreprise s’est affairée à mettre sur pied un studio photo dans ses deux points de vente, à Alma et Chicoutimi. Ainsi, ce sont plus de 1000 morceaux de vêtements et d’autres articles qui sont aujourd’hui disponibles pour l’achat en ligne. Qui plus est, une rotation de l’inventaire est faite chaque mois afin de garantir de la nouveauté aux clients.

« Ça fonctionne très bien, même au-delà de ce qu’on pensait. C’est sûr qu’on n’a pas l’intention d’y mettre fin. L’achat moyen est d’ailleurs plus élevé en ligne. »

Selon leur lieu de résidence, les clients peuvent récupérer leurs achats dans les deux boutiques physiques de la Friperie. Les commandes sont prêtes pour le ramassage au lendemain de l’achat.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires