Énergie communautaire un autre projet dans la mire

Photo de Louis Potvin
Par Louis Potvin
Énergie communautaire un autre projet dans la mire

La MRC du Domaine-du-Roy aimerait réaliser un autre projet de minicentrale en collaboration avec la MRC Maria-Chapdelaine et Mashteuiatsh.

« On le voit que ça apporte des revenus intéressants sur notre territoire et ça permet d’assurer notre développement et soutenir des projets porteurs. On pense que nous pourrions en développer au moins une autre », a mentionné l’ex-préfet Lucien Boivin.

Une rivière serait ciblée dans le secteur Maria-Chapdelaine, mais il n’a pas voulu en dire davantage sur le lieu et son potentiel énergétique.

Pour que ça se concrétise, le gouvernement devrait relancer des appels d’offres pour des projets de minicentrales comme l’avait fait le gouvernement libéral, il y a quelques années.

C’est ce qui avait permis aux deux MRC et à Mashteuiatsh de créer la Société de l’énergie communautaire et de concrétiser les projets de Val-Jalbert et de la 11e chute à Girardville.

Les profits provenant de leur exploitation ont permis d’investir plus de 2,6 M$ dans des projets dans les municipalités de la MRC du Domaine-du-Roy et à Mashteuiatsh.

Des sommes récurrentes qui seront encore plus importantes quand les installations seront payées.

Nouveau préfet

Le nouveau préfet, Yanick Baillargeon, est du même avis que son prédécesseur et espère que le gouvernement va ouvrir la porte à d’autres projets.

« C’est trop important pour notre développement. C’est un outil essentiel. J’estime qu’il y a encore des possibilités de minicentrale à implanter sur le territoire et je vais épauler le préfet Simard (MRC Maria-Chapdelaine) dans ses démarches. »

Même volonté dans Maria

D’ailleurs, dans les pages du Nouvelles Hebdo, le préfet de la MRC Maria-Chapdelaine, Luc Simard, a mentionné lui aussi qu’il souhaitait un retour du programme de minicentrale.

« Nous, ce n’est pas compliqué, on veut que le gouvernement ouvre d’autres projets d’énergie communautaire. Ces revenus-là nous permettent de nous développer. La MRC vient de se doter d’un plan stratégique ambitieux et on peut être ambitieux parce que ces projets-là nous donnent les moyens de l’être », a-t-il fait valoir.

D’ailleurs, il s’est rendu récemment dans la MRC de Témiscamingue avec le chef Clifford Moar et Alain Nepton de la Société de l’énergie communautaire du Lac-Saint-Jean pour présenter la structure de fonctionnement de l’organisation et de quelles manières ont été développé les projets de Val-Jalbert et la 11e chute.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des