Gibbons réclame un statut de protection permanent de l’Ashuapmushaun

Louis Potvin, journaliste de l'Initiative locale de journalisme
Gibbons réclame un statut de protection permanent de l’Ashuapmushaun
@BV:Luc Gibbons demande à ce que la rivière Ashuapmushuan ait un statut permanent de protection. (Photo courtoisie Éric Scullion)

Le maire de Saint-Félicien, Luc Gibbons, veut que la rivière Ashuapmushuan obtienne un statut de protection permanent afin qu’une fois pour toutes il ne soit plus question qu’on y rejette des eaux de traitements industriels ou qu’on songe à la harnacher.

C’est la volonté qu’il a exprimée lorsqu’invité à expliquer la décision de la Ville de Saint-Félicien de transmettre une résolution au ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (MELCC) expliquant son désaccord à ce que les eaux de traitement de l’usine de pâte de Produits forestiers Résolu soient déversées dans la rivière Ashuapmushuan.

« La rivière Ashuapmushuan est un site exceptionnel qui revêt un caractère patrimonial. De plus, elle constitue une réserve aquatique protégée et un habitat privilégié pour l’ouananiche. Il faut la protéger de façon permanente. Je vais militer pour que ça se fasse », a-t-il prévenu.

C’est en 2003 que la rivière a reçu le statut de réserve aquatique. Cette protection temporaire a été renouvelée à deux reprises.

Réparer ou nouvelle?

Le MELCC évalue la solution optimale pour le déversement des eaux de traitement. En effet, la conduite de 14 km qui rejette dans la rivière Mistassini à l’embouchure du lac Saint-Jean aurait besoin d’investissements majeurs qui pourraient atteindre 40 M$. Le scénario de déverser dans l’Ashuapmushuan a été envisagé.

Pour la Ville, il est clair qu’il est préférable de réparer ou d’aménager une nouvelle conduite.

« Nous avions déjà fait part de notre position dans les médias, mais nous voulions officialiser la chose par une résolution. Pour nous, ce n’est pas une option et nous ne sommes pas les seuls à s’y opposer. C’est un signal clair et on espère que le ministère va nous écouter », a commenté le maire, Luc Gibbons.

Ce dernier ajoute que les travaux estimés à 40 M$ seraient bons pour l’économie de la ville.

« Il s’agit d’un contrat important qui ferait travailler notre monde et également au cours des prochaines années pour son entretien. »

La résolution sera expédiée au ministère ainsi qu’à la députée Nancy Guillemette.

Le maire Gibbons a indiqué qu’il est prêt à mettre davantage de pression, si jamais le ministère ne considère pas les volontés de la municipalité.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des