Hommage à un grand bénévole robervalois : Jacques Allard reçoit la médaille du lieutenant-gouverneur

Denis Hudon
Hommage à un grand bénévole robervalois : Jacques Allard reçoit la médaille du lieutenant-gouverneur

Bénévole de la première heure et toujours très engagé dans sa communauté, le Robervalois Jacques Allard vient de recevoir la Médaille du lieutenant-gouverneur du Québec pour toutes ses années de service à aider ses semblables.

« Je savais que ma candidature avait été présentée, mais je ne m’attendais pas à ça. J’ai été surpris pour dire vrai et ça fait plaisir de recevoir un tel honneur », lance d’abord l’homme qui, à 74 ans, continue d’enrichir son milieu par ses diverses actions bénévoles.

C’est plus de 50 ans de bénévolat à son actif alors que Jacques Allard a été le président pendant 28 ans et fondateur du comité des loisirs du Centre Claire-Fontaine, en 1967.

Campagne Centraide, organisation de la Traversée du lac, Fondation des maladies du cœur, Fondation de l’hôpital de Roberval, Fondation du Centre de réadaptation en déficience intellectuelle, Association québécoise des retraités des secteurs public et parapublic, ce ne sont là qu’une partie de son vaste terrain de jeu bénévole.

C’est d’ailleurs cette dernière organisation régionale qui a soumis la candidature de Jacques Allard à la Médaille du lieutenant-gouverneur, dont il est membre régional depuis 10 ans.

Rendre du monde heureux

« J’ai toujours fait du bénévolat et je vais continuer encore et encore, aussi longtemps que ma santé le permettra. J’ai besoin d’être en contact avec les gens, de les aider et les soutenir. Une fois que tu es embarqué dans le bénévolat, c’est très difficile d’en sortir », dit-il avec un petit rire.

Pour lui, la seule récompense qui compte finalement pour le bénévole qu’il est, c’est de savoir qu’il a rendu du monde heureux.

Toutes ces années de bénévolat ont apporté à Jacques Allard que du bonheur. Une seule déception dans son long parcours de bénévole, c’est lorsque la Fondation des maladies du cœur a cessé le porte-à-porte.

« J’avais toujours une équipe d’à peu près 135 bénévoles pour solliciter les gens sur le territoire et on amassait entre 15 000 $ et 18 000 $ par année. C’a été une déception. On n’avait même pas pris la peine de nous aviser », déplore-t-il encore.

Avec l’annulation cette année de la Traversée du lac Saint-Jean à la nage, Jacques Allard devra passer un tour, lui qui oeuvrait au sein du comité de financement.

« Mais, on va être là l’an prochain », assure-t-il.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des