Incendie à l’Hôpital de Roberval : Gaétan Barrette visite les lieux

Photo de helene_gagnon
Par helene_gagnon
Incendie à l’Hôpital de Roberval : Gaétan Barrette visite les lieux

<![CDATA[

SANTÉ. Le ministre de la Santé et des Services sociaux, Gaétan Barrette, a fait une brève apparition devant la presse dans le hall d’entrée du Centre hospitalier de Roberval afin de donner quelques détails quant à sa visite de la zone sinistrée de l’établissement.

Avant de rencontrer les médias, Gaétan Barrette a fait une visite des lieux. Il a qualifié d’impressionnants les dégâts, mais a tenu à faire mention du professionnalisme du personnel.

« Les gens se sont comportés de façon exemplaire. On ne peut pas imaginer à quel point nous sommes passés à proximité d’un désastre dans cet hôpital. Il faut voir les travaux pour juger de l’ampleur. C’est certainement parce que le personnel a fait son travail avec dévouement et solidarité qu’il n’y a eu aucun accrochage, ne rendant pas la situation plus difficile », explique le ministre.

Vu l’ampleur des dégâts, le ministre Barrette a confirmé que les travaux ne pourraient pas se faire dans un délai de six mois.

« Les gens auront à nouveau accès à un service dans un délai de six mois à un an. Actuellement, des évaluations doivent être faites par les assureurs. Je sais que du matériel pourra être récupéré. Par contre, les dommages au bloc opératoire et aux soins intensifs sont si importants que nous parlons de travaux majeurs. Nous devons reconstruire la section la plus élaborée d’un centre hospitalier et dans ce cas, elle se situe au 6e étage », souligne M. Barrette.

Sans confirmer la source de l’incendie, le ministre Barrette a indiqué que les dégâts les plus importants ont eu lieu dans la zone qui était actuellement en rénovation.

Rappelons que le nouveau bloc opératoire devait être livré en juillet.

« Nous avions prévu une durée de neuf mois pour les travaux qui avaient débuté en octobre dernier. Alors que les travaux initiaux étaient marqués par la décontamination des murs d’amiante, aujourd’hui, nous devons décontaminer les lieux en raison de l’incendie. C’est l’une des raisons qui nous amènent à dire que la durée sera approximativement d’une durée variable de six mois à un an. À cela, s’ajoute la reconstruction du département des soins intensifs qui a subi des dégâts », affirme le ministre.

Le ministre Barrette a confirmé que le Ministère de la Santé et des Services sociaux allait rétablir la situation et que le département allait être reconstruit afin de permettre d’y offrir les mêmes services, soulignant que le bloc opératoire sera remis à niveau en fonction des standards actuels.

Loi 10

Le ministre Barrette mentionne que la loi 10 aura été un avantage important afin de réduire l’impact de cette catastrophe.

« Une réorganisation rapide des services a pu être faite, car la loi 10 fait en sorte qu’il n’y a plus d’obstacles d’un endroit à l’autre. L’organisation a pu réagir sur le champ et réorganiser les services chirurgicaux sur l’ensemble du territoire dans les salles d’opération, qui sont moins utilisés à Alma ou Dolbeau. La loi 10 nous aura permis de réagir avec vitesse et efficacité. C’est magnifique, car avant nous aurions dû avoir à frapper à la porte des autres hôpitaux », conclut le ministre.

]]>

Partager cet article