Industrie forestière : une rencontre d’urgence avec Legault demandée

Photo de Louis Potvin
Par Louis Potvin
Industrie forestière : une rencontre d’urgence avec Legault demandée
(Photo : Archives)

Alliance forêt boréale réclame une rencontre d’urgence avec le premier ministre François Legault pour que des changements importants soient apportés au régime forestier afin d’assurer le développement économique des communautés forestières.

«Ça fait assez longtemps qu’ on nous dit de patienter! Là il est temps de bouger et de mettre en place de réelles solutions pour que ça change et nous voulons faire partie des solutions monsieur Legault », a déclaré le présent d’Alliance forêt boréale, Pascale Cloutier lors d’une conférence de presse qui regroupait plusieurs intervenants du monde forestier.

Le président Cloutier a indiqué que cette sortie publique était rendue nécessaire en raison des démarches infructueuses obtenues auprès du ministère des forêts et de son ministre Pierre Dufour.

« On veut plus que des changements administratifs. Les gens du ministère disent de leur faire confiance que des changements s’en viennent et le ministre nous dit d’attendre encore un an ou deux pour en voir les bénéfices. C’est trop long! »

L’Alliance réclame une meilleure planification de la récolte forestière afin que les entreprises obtiennent une prévisibilité et une flexibilité qui va rendre les opérations rentables.

De plus, on demande davantage d’investissements en sylviculture. On veut préserver l’accès à la matière ligneuse malgré la mise ne place des aires protégées, de la protection du caribou forestier et des dégâts causés par la tordeuse du bourgeon de l’épinette.

Finalement on souhaite une décentralisation du ministère des forêts dont les bureaux sont principalement à Québec.

C’est de tous ces dossiers qu’Alliance forêt boréale désire parler avec le premier ministre dans un avenir très rapproché.

« Il ne fait pas nous laisser tomber, il faut travailler ensemble. L’industrie forestière est la solution pour relancer l’activité économique des régions ainsi que pour lutter contre les changements climatiques. Les démarches d’AFB sont entreprises aujourd’hui dans le but d’assurer un avenir aux générations futures de nos régions forestières. »

Partager cet article