Investissement de 1 M$ retardé

Louis Potvin, journaliste de l'Initiative locale de journalisme
Investissement de 1 M$ retardé

L’entreprise Usinage Numérique Plus de Saint-Félicien met sur la glace un projet d’investissement de 1M$ en raison de la COVID-19.

« Nous avons toujours la volonté de le faire, car nous devons investir pour être en mesure de répondre à la demande. Nous voulions commencer la construction de la bâtisse cet été, mais ça va être reporté plus tard », indique le copropriétaire, Martin Jalbert.

L’entreprise située actuellement sur la route 169 à Saint-Félicien va déménager dans un nouvel atelier plus grand qui sera construit dans le parc industriel. L’investissement prévoit l’ajout d’un appareil d’usinage numérique sophistiqué.

« Nous sommes rendus trop à l’étroit dans nos installations. Comme nous réalisons régulièrement de grosses pièces, il devient difficile de les manœuvrer. On refuse certains contrats, car on ne dispose pas de l’espace pour les faire. On va devoir patienter un peu, car on ne peut avancer le projet. »

Terrain acheté

L’entreprise a concrétisé récemment l’achat d’un terrain dans le parc industriel. Par contre, elle est ralentie dans ses démarches pour faire avancer le projet.

« Comme les bureaux d’architectes sont fermés, on ne peut pas réaliser les plans. On réalise à l’interne des croquis, mais il n’y a rien de définitif. Il faut voir aussi comment va redémarrer l’économie. On veut également savoir si le projet pouvait bénéficier d’aide de la part d’organismes comme le CLD. »

Ce n’est donc pasune question d’un manque de contrats qui explique ce report de l’investissement de près de 1 M$ pour l’entreprise de 8 employés qui fabrique des pièces pour les machines forestières, les scieries, les papetières et alumineries de la région.

Maire heureux

Le maire Luc Gibbons se réjouit qu’une entreprise songe à investir malgré l’incertitude économique. Il pense que d’autres vont le faire, car il y a quelques entreprises qui ont acheté des terrains dans le parc industriel et qui prévoient construire des bâtiments au cours des prochains mois.

« C’est un beau signal! Je crois que dès que le gouvernement va permettre à nos entreprises d’opérer, on va sentir que notre économie redémarre. Je ne suis pas trop inquiet, notre structure industrielle est bonne », a-t-il déclaré.

Il ne resterait qu’un seul terrain à vendre dans le parc industriel. C’est pour cette raison que la Ville songe à développer une nouvelle phase pour répondre à la demande.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des