La camerise nouveau fruit de la passion

Louis Potvin, journaliste de l'Initiative de journalisme local
La camerise nouveau fruit de la passion
Alexandre Paradis cultive 6 000 plants et croit récolter 2 000 livres cette année. Il travaille activement pour mieux faire connaître la camerise. (Photo : Trium Médias - Louis Potvin)

Les vergers de camerise se multiplient dans la MRC du Domaine-du-Roy. Les producteurs ont développé une véritable passion pour ce petit fruit méconnu. C’est le cas d’Alexandre Paradis du Verger Paradis situé dans le Rang simple à Saint-Félicien.

« Je ne pensais pas aimé ça comme ça! J’ai eu l’opportunité d’acheter une terre pour ce projet et j’ai fait la plantation en 2016. Ce que j’aime de la camerise, c’est que les retombées économiques sont 100% locales. Il y a un beau potentiel de développement. Il faut la faire mieux connaître », lance-t-il.

Le vaste verger de 6 000 plants est composé des variétés Berry Blue, Aurora et Indigo Treat. Ces variétés permettent d’avoir une saison de récolte échelonnée sur plus d’un mois.

L’an dernier, le verger a produit 1 200 livres de fruits. Cette année, Alexandre pense dépasser les 2 000 livres.

Pour ce faire, il doit bien s’occuper des plants. Les tailler chaque année, assurer le désherbage et il s’est doté d’un système d’arrosage goutte à goutte.

« Comme les plants peuvent vivre de 30 à 35 ans, ils sont intéressants à cultiver. Aussi, ils sont très résistants au froid et à au gel. C’est parfait pour notre climat nordique. »

On retrouve les variétés Berry Blue, Aurora et Indigo Treat au Verger Paradis.

Autocueillette

Depuis l’an dernier, l’entreprise propose l’autocueillette sur rendez-vous, les soirs ou les week-ends. Comme Alexandre a un emploi à temps plein, il ne peut pas ouvrir son verger la semaine. Par contre, il peut récolter des paniers pour ceux qui en veulent.

Ils sont quelques vergers à offrir l’autocueillette de camerise dans la MRC. Situé aussi dans le Rang Simple, on retrouve Évolution fruitée. À Roberval, il est possible de se rendre au Verger Marie-Soleil et chez Saveur du Verger. Il y a aussi des producteurs qui ne font que de la vente de paniers. Il n’a pas été possible d’obtenir une liste complète des producteurs présents sur le territoire.

Ambassadeur

Alexandre Paradis se veut un ambassadeur de la camerise. Il n’hésite pas à offrir de la camerise à des restaurateurs ou des fabricants pour mieux faire connaître les propriétés du fruit.

« C’est un produit qui va très bien avec les produits laitiers.  Je crois qu’il y aurait des possibilités pour la crème glacée.  Ça s’ajoute frais dans les yaourts. Bouchard artisan bio m’ont dit qu’ils regardent la possibilité de faire une variété de yaourt Authentik avec de la camerise. »

Comme son verger est abondant, il vend une certaine partie à l’état frais et pour l’autre, il récolte pour la congélation.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires