La CSST exige des correctifs chez St-Félicien Diesel

Photo de sergetremblay
Par sergetremblay
La CSST exige des correctifs chez St-Félicien Diesel

<![CDATA[

La CSST a rendu publiques, mardi matin, les conclusions de son rapport d’enquête suite au décès de M. Jean-Marie Guay, survenu le 25 mars 2013, après qu’il ait chuté dans une fosse de mécanicien du garage St-Félicien Diesel. La CSST a identifié des lacunes dans la gestion des risques au travail et a exigé des correctifs.

Le jour du drame, Jean-Marie Guay est arrivé au garage un peu à l’avance, au moment où les employés étaient en pause. Seul dans l’atelier, il a voulu passer entre deux véhicules stationnés l’un derrière l’autre à une distance d’environ 75 cm. Les véhicules étaient toutefois stationnés au-dessus d’une fosse permettant aux mécaniciens d’aller travailler en dessous de ceux-ci.

En effectuant une chute dans une fosse d’une profondeur de 1,5 m, la victime s’est frappé la tête sur la paroi de béton et a succombé à ses blessures après son arrivée au centre hospitalier.

Après enquête, la CSST estime que plusieurs éléments présentaient un risque. L’absence d’une voie de circulation clairement identifiée à l’intérieur du garage et le manque de mesures pour protéger l’accès aux fosses sont en cause.

C’est donc en ce sens que la CSST a exigé que St-Félicien Diesel rende ses fosses plus sécuritaires en les protégeant contre les dangers de chute et que l’on balise clairement l’endroit où il est possible pour le public de circuler à l’intérieur des installations. —S.T.

]]>

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires