La Distillerie Beemer lance un gel désinfectant

Denis Hudon
La Distillerie Beemer lance un gel désinfectant

La Distillerie Beemer de Roberval a décidé d’adapter ses installations en cette pause de la COVID-19 et d’utiliser son alcool pour y fabriquer un gel désinfectant pour les mains appelé PurBoréal.

Le nouveau produit vient d’être approuvé par Santé Canada qui a accordé à l’entreprise un numéro de produits naturels (NPN).

« On ne pouvait rester les bras croisés et nous voulions contribuer nous aussi à la lutte contre le coronavirus », lance l’un des copropriétaires de la microbrasserie Beemer et de la distillerie, Philippe Harvey.

Ce gel désinfectant à 80% d’alcool est depuis peu sur le marché et disponible pour les entreprises qui dispensent des services essentiels, en formats de 4 et de 18 litres.

« Nous fabriquons des alcools depuis une décennie. C’était parfaitement dans nos cordes que de nous lancer dans les désinfectants en temps de crise sanitaire ».

L’entreprise doit également rendre disponible son nouveau produit dans plusieurs points de service. Les particuliers pourront également se procurer <@Ri>PurBoréal,<@$p> en format 1 litre, à la distillerie du boulevard de l’Anse.

Une fois la recette du produit désinfectant approuvée, il fallait pour sa mise en marché dénicher les bouteilles pour contenir le liquide. En ce temps de pandémie, les contenants sont plutôt une denrée rare. La Distillerie Beemer avait heureusement passé ses commandes dès la mi-mars.

Une vodka à l’automne

« C’est plus complexe qu’on pense d’adapter des installations déjà existantes pour fabriquer un nouveau produit et pouvoir rapidement le mettre sur le marché. Notre équipe a dû se virer de bord très rapidement ».

La Distillerie Beemer a d’abord fait affaire avec un chimiste pour la recette, mais le résultat n’a pas été tout à fait celui espéré. Elle a dû se remettre au travail jusqu’à la mise au point d’une recette efficace.

« À 80% d’alcool, notre produit dépasse largement la norme dans le domaine. Malgré ce haut taux d’alcool, notre gel antiseptique est très agréable aux mains. On y a ajouté des huiles essentielles de la forêt boréale ».

Par ailleurs, la Distillerie Beemer a repoussé son projet de produire une vodka, à l’automne. Elle devrait sortir en même temps un gin, des crèmes ainsi que des liqueurs à la camerise et aux bleuets.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des