La FECQ conteste la désaffiliation des cégeps de Saint-Félicien et Alma

Les associations étudiantes des cégeps d’Alma et de Saint-Félicien ont voté en faveur de la désaffiliation à la Fédération étudiante collégiale du Québec. Si le Cégep d’Alma a choisi de demeurer indépendant, celui de Saint-Félicien a opté pour l’Association pour une solidarité syndicale étudiante (ASSÉ). La FECQ conteste le vote des étudiants.

« Lorsque le débat a été fait, la Fédération étudiante collégiale n’a pas été informée. Nos règles imposent qu’un de nos représentants soit présent sur le campus afin de bien informer les élèves. On souhaite communiquer avec les cégeps d’Alma et Saint-Félicien pour régler ces deux litiges », mentionne Élianne Laberge, présidente de la FECQ.

Du même souffle, elle affirme qu’il est sain pour les élèves de s’interroger sur leur affiliation. « Le printemps dernier a été difficile autant pour les associations étudiantes nationales que locales. Les opinions étaient très polarisées. Notre objectif est de recréer des liens entre tous les acteurs afin que les associations étudiantes puissent remplir leur rôle premier, soit de défendre les membres », affirme-t-elle.

L’Association étudiante du Cégep de Saint-Félicien boycotte le Sommet

Entre temps, l’Association étudiante du Cégep de Saint-Félicien s’est prononcé en assemblée générale et a été mandaté par ses membres qui ont voté en faveur du retrait de l’ASSÉ au Sommet sur l’enseignement supérieur. Selon Guillaume Néron, coordonnateur, la majorité étant jugée assez claire, il n’y a pas eu vote et la proposition a été adoptée à l’unanimité.

L’organisation félicinoise reprend ainsi les arguments de l’ASSÉ, à savoir que le sommet n’est qu’un exercice de relation publique qui recherche un faux consensus. On déplore aussi la présence de lobby, d’organismes économiques de même que les coupures déjà effectuées par le gouvernement dans le réseau de l’enseignement avant même la tenue du sommet.

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des