La marina de Roberval montre son nouveau visage

La marina de Roberval montre son nouveau visage

Le secteur de la marina à Roberval aura un nouveau visage pour la saison estivale 2011. Au total, 7,8 M$ seront investis pour la réalisation de la première phase de la bordure lacustre.

À la marina, le nouveau bâtiment sera construit en bordure du lac Saint-Jean. En plus des installations du Club nautique de Roberval, on y retrouvera le restaurant, la Maison du vélo de la Véloroute des Bleuets ainsi que les espaces sanitaires. Des terrasses seront aussi aménagées pour que les gens profitent du panorama. Une tour d’observation s’ajoutera aussi à l’édifice qui aura une superficie de 6500 pieds carrés. Le bois sera aussi mis en valeur.

Roberval veut prendre sa place sur l’échiquier touristique : « C’est clair que le projet de la marina et de la bordure lacustre va redonner vie au centre-ville. Roberval veut attirer la manne des touristes qui vont à l’Ermitage Saint-Antoine de Lac-Bouchette, le Village historique de Val-Jalbert et du Zoo de Saint-Félicien. Nous sommes convaincus que les touristes voudront arrêter pour profiter du lac Saint-Jean », mentionne le maire.

Les appels d’offres seront ouverts le 14 juillet prochain. Les entrepreneurs seront invités à soumissionner sur l’ensemble du projet, soit le réaménagement de la marina, la construction du bâtiment et la réalisation de la bordure lacustre à partir du parc Père-Jean-Claude-Simard.

La Ville de Roberval dispose d’une subvention de 5 249 320 $ obtenue du Fonds de stimulation des infrastructures des gouvernements du Québec et du Canada. La balance sera payée par règlement d’emprunt. Tous les travaux doivent être terminés avant le 31 mars 2011.

Michel Larouche espère qu’il n’y aura pas de mauvaises surprises lors de la réception des soumissions des entrepreneurs. Cependant, en cas de dépassements par rapport aux prévisions de la Ville, des choix seront effectués sur les travaux qui devront être favorisés. Le maire rappelle que le plan directeur de la bordure lacustre prévoit plusieurs phases de développement et que les éléments qui seront mis de côté pourront être réalisés plus tard.

Pour le moment, le projet prévoit que la bordure lacustre bifurquera vers le boulevard St-Joseph à la hauteur du Jardin des Ursulines. Éventuellement, lorsque la nouvelle prison aura été construite, le projet sera réévalué à savoir si on continue le sentier piétonnier et la piste cyclable en bordure du lac St-Jean.

Le centre-ville ne sera pas laissé pour compte. M. Larouche souligne que le circuit des bronzes demeure sur le boulevard St-Joseph et sera mis en valeur. La piste cyclable actuelle qui passe au centre-ville demeure aussi. Les commerçants devront faire leur part pour animer le secteur.

Club nautique de Roberval

Le président du Club nautique de Roberval, Réal Labrecque, est très enthousiaste par rapport à ce projet. Selon lui, la marina pourra se développer davantage avec des installations revampées.

D’ailleurs, au cours des prochaines années, M. Labrecque souhaite accueillir un plus grand nombre de bateaux. Présentement, le Club nautique de Roberval compte 110 membres. Une quinzaine d’emplacements sont réservés pour des visiteurs.

Réal Labrecque est convaincu que la marina peut devenir un moteur de l’industrie touristique pour Roberval. Au cours des prochaines années, il aimerait que 200 emplacements soient disponibles pour les navigateurs.

De plus, la marina de Roberval est certifiée quatre ancres par le programme de Certification des marinas de l’Association maritime du Québec. Présentement, une seule marina au Québec détient cette certification d’excellence de cinq ancres. Avec les installations revampées, le président du Club nautique croit que Roberval pourra être la seconde et devenir ainsi l’une des plus belles marinas du Québec.

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des