La Marina de Saint-Prime se renouvelle

La Marina de Saint-Prime se renouvelle

La Marina de Saint-Prime pourra se développer grâce au renouvellement des quais et à l’ajout de places supplémentaires pour répondre à la demande grandissante. C’est un projet de 474 000 $ qui sera réalisé, notamment grâce à une aide du gouvernement fédéral.

Le nombre de places à quai passera de 52 à 75 dès la prochaine saison estivale. Par la suite, au terme de la saison, on procédera au dragage du fond du lac St-Jean afin de pouvoir accueillir adéquatement les embarcations.

Cette annonce n’est pas sans réjouir Sébastien Tremblay, président de la nouvelle corporation Marina de Saint-Prime. Une trentaine de noms figuraient sur la liste d’attente la saison dernière. Pour lui, il est essentiel que la population soit fière de sa marina.

La subvention fédérale provient du Fonds d’amélioration de l’infrastructure communautaire. Le député de Roberval Lac-Saint-Jean, Denis Lebel, était heureux d’annoncer une contribution non remboursable de 237 000 $, ce qui représente 50 % du coût du projet.

« Je lève mon chapeau aux bénévoles qui donnent du temps pour le développement de la marina, qui est un outil de développement économique. Nous avons dû dire non 9 fois sur 10 aux projets qui nous ont été présentés, mais on est heureux de dire oui à celui-ci », mentionne Denis Lebel.

En effet, l’Agence de développement économique Canada pour les régions du Québec a reçu des demandes de 150 M$ dans le cadre du fonds, alors que seulement 15 M$ était disponible pour la première année. Ce sont véritablement les projets mis de l’avant par des organismes communautaires qui ont été favorisés.

En ce qui concerne les autres marinas qui ont aussi déposé des demandes d’aide, notamment celle de Saint-Félicien, le ministre a mentionné qu’il continuait à travailler pour mener les dossiers à terme.

Bâtiment de la marina

L’entente entre la municipalité et le promoteur Yves Pelchat, qui était en négociations depuis quelques mois, a été officialisée. La municipalité cède une parcelle de terrains pour le développement du camping Saint-Prime. En contrepartie, la municipalité récupère le bâtiment de la marina.

« On est en réflexion sur l’avenir de ce bâtiment. Mais notre but demeure de maintenant l’accès public au lac Saint-Jean », a assuré le maire Bernard Généreux.

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des