La Petite séduction : La Doré séduit Émilie Bibeau

Photo de helene_gagnon
Par helene_gagnon
La Petite séduction : La Doré séduit Émilie Bibeau

<![CDATA[

TOURNAGE. La communauté de La Doré a accueilli lors de la dernière fin de semaine la comédienne, Émilie Bibeau, ainsi que l’animateur Dany Turcotte dans le cadre du tournage de la populaire émission La Petite Séduction.

Émilie Bibeau n’a pas de famille dans la région et avoue ne pas connaitre beaucoup de choses au sujet du Saguenay-Lac-Saint-Jean. La vie de tournée l’a déjà conduit dans le secteur de Dolbeau-Mistassini et au Saguenay, mais pas le temps de faire d’arrêts et d’explorer les environs. L’émission La Petite Séduction lui offre donc une escale de quelques heures dans la municipalité.

« Je suis impressionnée de toute l’implication des gens et leur générosité. Je ne m’imaginais pas que les gens mettaient autant de préparation et d’énergie dans la réalisation de cette surprise », explique la comédienne.

La population de La Doré a surpassé les attentes du comité organisateur, mais également de la production en terme de participation. Dany Turcotte est le premier à qualifier d’exceptionnelle la présence des gens de La Doré.

« Les gens sont extrêmement dynamiques ici. On parle d’une municipalité de 1 500 habitants. Lors de la première journée de tournage, 500 personnes ont fait acte de présence, ce qui représente le tiers de la population. Si l’on compare à la ville de Montréal, il nous faudrait 600 000 personnes pour obtenir une participation similaire. C’est extraordinaire quand 35% de ta population est sur les lieux. C’est fabuleux. Ça démontre un véritable engouement autant pour le concept de l’émission que pour son milieu de vie », souligne Dany Turcotte qui anime pour une 11e saison l’émission.

Miser juste

Quelques mois avant le tournage de La Petite Séduction, Émilie Bibeau avait réalisé une pré-entrevue avec l’équipe de recherchistes de l’émission. Ce questionnaire auquel tous les invités sont soumis permet de dénicher quelques souvenirs qui pourront par la suite servir de fil conducteur entre la vie de l’artiste invité et la communauté.

« Ils ont bien cerné mon univers. Il y a des choses dont je n’ai pas souvenir d’avoir mentionné lors de la pré-entrevue. Alors, l’effet de surprise est totalement là. Mon père était enseignant en littérature, alors la lecture et l’écriture ont toujours eu une place importante dans ma vie. La communauté a fait un parallèle avec l’usine de bois qui fait le papier. Ils sont capables d’unir nos histoires et de créer des petits moments de magie, et ce, même s’il s’agit d’un univers totalement opposé au mien. »

]]>

Partager cet article