La sécheresse et le manque de précipitations affectent les productions agricoles dans la région

Photo de Janick Émond
Par Janick Émond
La sécheresse et le manque de précipitations affectent les productions agricoles dans la région

Dans son bilan de mi-saison, la Financière agricole du Québec indique que la chaleur, le manque de précipitations et la sécheresse affectent les producteurs de la région depuis le début de l’été.

Les données amassées par l’organisme démontrent que le Saguenay-Lac-Saint-Jean est la région ayant reçu le moins de précipitations depuis le début de la saison estivale.

Ce manque de précipitation a entrainé une germination très lente et une croissance limitée des plantes. Dans les céréales, peu de taillage a été réalisé, selon les données avancées par la Financière agricole.

La première fauche de foin a été affectée par le temps frais du début de saison et par la sécheresse qui a suivi. Le rendement anticipé est plus bas qu’à la normale. Les pâturages sont également affectés par le manque d’eau, causant une repousse lente.

Les producteurs ont également été affectés par des conditions climatiques plus froides au printemps, causant un lot d’impacts. Des périodes de gels tardifs en juin ont affecté la floraison de certains plants de bleuets.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des