La vente de vélo s’annonce prometteuse

Louis Potvin, journaliste de l'Initiative locale de journalisme
La vente de vélo s’annonce prometteuse

Les ventes de vélos s’annoncent très fortes au Lac-Saint-Jean cette saison. Les commerçants notent un engouement en raison de la pandémie de la COVID-19.

« C’est un des seuls sports avec la course à pied qu’il sera possible de faire. Dès que nous sommes devenus commerce essentiel, nous avons commencé à vendre des vélos et le nombre de ventes nous a surpris. Les semaines avant, les gens s’informaient, mais retardaient leur achat », confie Youri Boutin de l’Atelier 1 Cycles et café de Saint-Félicien.

Cet engouement est aussi constaté chez Vélo-Cité d’Alma.

« Les ventes vont très bien. On peut en vendre 4 à 5 par jour. Nous avons des rendez-vous au 15 minutes et on garde une distance avec le client quand on lui présente les vélos », explique le gérant de la boutique, Pierre-Marc Gagnon.

Ouvrir au plus vite

Pour ce qui est du copropriétaire des Sports Experts de Roberval et Dolbeau-Mistassini, Stéphane Leroyer, le temps pressait de rouvrir pour répondre à la demande.

« Je crois que nous allons vendre plus de vélo cette année. Nous avons reçu plusieurs téléphones et messages sur Messenger s’informant des modèles que nous allons avoir et quand ce sera possible de les acheter. De pouvoir rouvrir le 4 mai est un soulagement pour nous afin de profiter de cet engouement. »

Julien Fillion du Sports Experts de Saint-Félicien a constaté l’engouement dès la fin février.

« Nous avions tout un début de saison avant d’être obligés de fermer. Jamais je n’avais vendu autant de vélos en février et mars. Ça va être grosse saison et les gens attendent juste que l’on ouvre pour venir faire leur achat. On devrait combler le retard qu’on a pris. »

Vélos électriques

Les détaillants observent aussi un grand intérêt pour les vélos à assistance électrique.

« Pour ma part, j’ai dû en commander d’autres, car j’ai tout vendu mes modèles hybrides et de vélo de montagne. »

Chez Vélo-Cité, plusieurs personnes s’en sont procuré, dont des modèles assez chers de vélo de montagne et de route.

« Les gens sont surpris de l’efficacité. Ça permet de parcourir de plus grandes distances et d’avoir un peu d’aide quand la fatigue se fait sentir. C’est le vélo de l’avenir », lance Pierre-Marc Gagnon.

Stéphane Leroyer le croit aussi. L’an dernier il a vendu plus de vélos à assistance électriques.

« Ça permet aux personnes un peu plus âgées de continuer à faire du vélo en forçant un peu moins. »

Vélos pour enfants

Les ventes de vélos pour enfant et adolescent devraient exploser selon les marchands. Déjà, de nombreuses ventes ont été réalisées au cours des dernières semaines.

« On les sent déjà, nous avons vendu beaucoup de vélos juniors. Ça part très vite », avise Pierre-Marc Gagnon.

Julien Fillion croit pour sa part que la vente de vélos de montagne sera très forte cette année à Saint-Félicien.

Julien Fillion estime que la vente de vélo de montagne sera très bonne à Saint-Félicien, surtout si le centre Tobo-Ski ouvre ses portes. (Photo archives)

Les ateliers pris d’assaut

Que ce soit chez Atelier 1 Cycles et café ou chez Vélo-Cité, l’atelier a été très occupé durant les dernières semaines.

« Nous avons toujours entre et 40 à 50 vélos en attente d’être réparé ou mis en ordre. Il y a un mécano le jour et autre le soir pour répondre à la demande. Ça ne dérougit pas », mentionne Pierre-Marc Gagnon.

« Pour nous, on dirait que ça conscientiser les gens à faire réparer leur vélo plus tôt. Habituellement, le rush était en mai et là nous l’avons eu en avril. Nous avons eu beaucoup de travail et ça n’arrête pas », signale Youri Boutin.

Malheureusement les ateliers n’ont pas pu ouvrir dans les Sports Experts du Lac-St-Jean en raison d’une décision de la bannière.

«Il a fallu composer avec ça. Les demandes étaient nombreuses, mais il fallait dire au client de patienter », précise Stéphane Leroyer. Une situation un peu déplorable, vu qu’il n’y a pas d’autres ateliers de vélo à Dolbeau-Mistassini et Roberval.

Deux heures après l’annonce du gouvernement de la réouverture du commerce, Stéphane Leroyer avait reçu 20 messages pour s’assurer que le magasin serait ouvert le 4 mai pour y faire réparer son vélo.

Site web

Chez Atelier 1, on a profité de cette période du début du confinement pour mettre en place un site internet transactionnel et déjà des ventes se réalisent.

Stéphane Leroyer, des magasins Sports Expert de Dolbeau-Mistassini et Roberval, se disait soulagé de pouvoir reprendre les activités le 4 mai. (Photo archives)
Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des