Le Cégep de Saint-Félicien prêt à recevoir ses étudiants

Serge Tremblay, journaliste de l'initiative de journalisme local
Le Cégep de Saint-Félicien prêt à recevoir ses étudiants
(Photo : courtoisie)

La rentrée automnale 2020 ne sera pas comme les autres, c’est le moins que l’on puisse dire. Le Cégep de Saint-Félicien se prépare à accueillir ses étudiants qui, chose surprenante, ne devraient pas être moins nombreux qu’à l’habitude.

Même si les données officielles seront connues au mois de septembre, le collège a encore une fois autour d’un millier d’inscriptions en vue de la session d’automne.

« Nous avons obtenu une très bonne réponse de la part des étudiants québécois. Il n’y a pas de baisse chez nous, malgré tout ce que l’on a pu entendre », souligne la directrice générale, Sylvie Prescott.

Chez les étudiants internationaux, c’est toutefois plus compliqué. Le ministère de l’Immigration bloque pour l’instant tous les étudiants qui n’avaient pas déjà obtenu leur permis d’étude avant le 18 mars.

« Chez nous, c’est presque 95% de nos étudiants internationaux qui n’avaient pas leur permis le 18 mars et qui devront commencer leur formation à distance. Nous avons quelques étudiants qui avaient leur permis, mais qui devront se soumettre à une quarantaine et qui ne pourront pas avoir accès au collège avant 14 jours. »

Si le ministère de l’Immigration devait reporter à plus tard l’arrivée des étudiants étrangers, on court le risque d’en échapper plusieurs.

« Jusqu’à maintenant, nous en avons perdu une dizaine, alors ce n’est pas drastique. Par contre, si l’accès demeure interdit jusqu’au 30 septembre, par exemple, on aura de la difficulté à offrir une formation qualifiante à ces élèves, surtout dans les programmes techniques où on va généralement assez tôt sur le terrain pour des expériences pratiques. »

Sylvie Prescotte, directrice générale du Cégep de Saint-Félicien.

Mesures

L’équipe du Cégep de Saint-Félicien n’a pas ménagé les efforts afin d’adapter ses programmes et son offre de formation à la réalité de la rentrée en situation de pandémie.

Certains cours seront offerts à distance, d’autres en formule hybride avec des étudiants en classe et à distance. Le tout est orchestré de façon à accueillir à tout moment un nombre d’élèves qui permet de respecter les mesures sanitaires appropriées et la distanciation physique dans les murs du collège.

« Certains étudiants opteront sans doute volontairement pour suivre les cours de la maison, mais il y en a d’autres qui ont des difficultés d’apprentissage dont on favorisera une présence en classe plus soutenue. Il pourra y avoir une rotation pour les autres. Tout ça se travaillera avec les enseignants. »

Les programmes préuniversitaires sont en quelque sorte moins impactés puisqu’il s’agit généralement de cours magistraux. Les programmes techniques, qui sont souvent plus pratiques, comme c’est le cas en milieu naturel ou en soins infirmiers, par exemple, ont demandé davantage d’adaptation.

Le Cégep s’est également doté de chapiteaux qui lui permettront d’augmenter la superficie dont il dispose pour les élèves. De tels chapiteaux seront notamment disponibles à la forêt-école et au Tobo-Ski.

Rencontre

À très court terme, le Cégep tiendra différentes journées d’accueil pour les élèves de chacun des départements afin qu’ils puissent vivre en rentrée normale en rencontrant le personnel enseignant.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des