Saint-Félicien: Le Goéland reconnaît les progrès

Denis Hudon
Saint-Félicien: Le Goéland reconnaît les progrès
Les espaces de stationnement réservés aux personnes à mobilité réduite ne sont pas toujours bien adaptés à leur réalité. (Photo : Trium Médias – Denis Hudon)

Saint-Félicien – C’est au prix de luttes incessantes que les personnes à mobilité réduite ont pu surmonter les obstacles et si elles ont accès aujourd’hui à plus de services et à plus de lieux publics adaptés à leur réalité.

Directeur général de l’Association pour personnes handicapées Le Goéland  de Saint-Félicien et les environs, Gaétan Bouchard reconnaît que des pas de géant ont été faits ces dernières décennies pour accroître l’autonomie des personnes à mobilité réduite. Il reste que les batailles ne sont jamais gagnées d’avance et qu’il faut continuer d’améliorer l’accessibilité aux divers services.

« Ça fait plus de 30 ans qu’on lutte pour une accessibilité pour tous. Autrefois, il était quasi impossible pour une personne à mobilité réduite d’avoir accès à sa banque ou encore à son bureau de poste. Aujourd’hui, c’est accessible à peu près partout ».

Pour Gaétan Bouchard, le Québec est une référence dans le domaine.

« Il y a 30 ans, on partait vraiment de très loin. Depuis, on peut dire que plusieurs obstacles sont tombés. Ne serait-ce que sur le plan architectural, l’accessibilité aux personnes handicapées est devenue la norme ».

Encore des préjugés

En ce qui a trait aux espaces réservés de stationnement, là encore le directeur du Goéland constate des progrès au fil des années. Le plus grand problème demeure les espaces entre chaque stationnement. Il faudrait selon lui prévoir davantage de sections de lignes jaunes bariolées au sol pour permettre aux rampes électriques des minifourgonnettes d’avoir l’espace adéquat pour être déployées.

« Ce n’est pas assez large comme espace et on ne voit pas toujours le sigle indiquant que c’est un espace pour les personnes à mobilité réduite ».

Dans l’ensemble, Gaétan Bouchard donne une excellente note de 9 sur 10 pour les infrastructures en place sur le territoire de Saint-Félicien et les environs.

Il reste toutefois, selon lui, beaucoup à faire pour éradiquer les préjugés et les mauvaises perceptions qui existent encore aujourd’hui envers les personnes handicapées. Cela passe selon lui par l’éducation et la sensibilisation.

Rappelons que Le Goéland a pour mission l’amélioration des conditions de vie et l’intégration sociale des personnes handicapées. Ses principales batailles ont trait au logement, à l’hébergement, aux loisirs de plein air, à la défense des droits et au travail adapté.

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires