Le maire Gilles Toulouse toujours en réflexion

Denis Hudon
Le maire Gilles Toulouse toujours en réflexion
Gilles Toulouse se réjouit de voir que des familles s’installent dans sa localité. (Photo : Trium Médias – Louis Potvin )

Le maire de Sainte-Hedwidge, Gilles Toulouse, se donne encore un peu temps de réflexion avant de décider s’il se représentera ou pas aux prochaines élections de novembre 2021.

« J’aurai alors 70 ans et c’est pour un autre quatre ans. C’est certain que j’ai toujours la passion des affaires municipales et ç’a toujours été. Il y a toujours des projets dans une municipalité et c’est très stimulant », lance le maire.

Cela fait plus de 20 ans que Gilles Toulouse est à la tête du conseil municipal de Sainte-Hedwidge. Il dit avoir eu la piqûre de la politique municipale dès son plus jeune âge.

Parmi les projets à Sainte-Hedwidge, le maire indique que la première de deux phases du terrain de jeu, près du presbytère, vient tout juste d’être complétée. Avec des installations modernes, des jeux et des modules dernier cri, pour les tout-petits.

La deuxième phase, qui devrait se réaliser l’an prochain, permettra de bonifier encore le site, cette fois avec des jeux adaptés à des jeunes un peu plus âgés. Un investissement global de l’ordre de 180 000 $.

Pour cet automne, l’administration municipale veut analyser la faisabilité d’aménager un terrain de camping près du au site du chalet des loisirs.

« On a bien vu cet été avec la pandémie combien les terrains de camping ont été encore plus populaires. On a déjà le chalet principal, les infrastructures de base et il y a suffisamment d’espace pour facilement accueillir au moins une trentaine de terrains. On veut travailler sur un projet de camping très terre-à-terre et qui nous coûtera pas les yeux de la tête, autour de 100 000 $ ».

Le maire souhaite mettre en branle ce projet dès l’an prochain.

Sentiers nature

Autre dossier qui interpelle le maire, le développement de sentiers de vélo de montagne, mais aussi pour divers autres usages plein air.

Il rappelle qu’avec la coupe forestière, il existe déjà un chemin de 21 km et qu’il ne resterait qu’une douzaine de kilomètres à revoir pour permettre une boucle de 35 km.

« Ça ne serait pas très dispendieux pour rendre tout ça accessible à la population ».

Gilles Toulouse avoue que la Municipalité a mis la pédale douce ces derniers temps avec les projets, en raison de changements importants au sein du personnel administratif, avec notamment l’arrivée récente en poste d’un nouveau directeur général, Jimmy Morin.

« Ça prend une période d’adaptation, mais on est prêt à repartir la machine », termine le maire Gilles Toulouse.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires