Le Théâtre Mic-Mac à la rencontre de son public

Denis Hudon
Le Théâtre Mic-Mac à la rencontre de son public

La troupe de théâtre Mic-Mac de Roberval a repris contact avec ses membres à l’occasion de son assemblée générale annuelle, après une pause obligée de plusieurs mois en raison de la pandémie.

« Ça fait du bien de revoir son monde. On espère pouvoir compter encore sur le soutien de nos membres, malgré l’année particulière qu’on vient de passer et qui se poursuit avec la COVID-19 », lance Céline Gagnon, qui a été réélue à la présidence du Mic-Mac pour un nouveau mandat de 2 ans.

On ne sait toujours pas si la pièce <@Ri>Bonne retraite, Jocelyne<@$p> de l’auteur Fabien Cloutier qui devait être présentée le printemps dernier et qui a été annulée avec le confinement, pourra être reprise.

« On aimerait bien. On a travaillé tellement fort et toute la troupe était fin prête à jouer pour le public. Avec neuf comédiennes et comédiens sur une même scène, on ne sait pas encore si ce sera possible avec la distanciation sociale », dit la présidente.

La troupe est à regarder s’il serait possible d’adapter la pièce et la mise en scène en respectant les directives de la santé publique. Ou encore choisir une nouvelle pièce qui nécessiterait moins de comédiens sur une même scène. Le Mic-Mac n’a pas encore fait le deuil de la pièce initiale et se réserve un horizon 2020-2021 en espérant pouvoir la présenter.

Lectures publiques à l’automne

En attendant, la troupe veut demeurer active et a planifié pour cet automne quatre lectures publiques, toujours à la Salle Lionel-Villeneuve.

« C’est plus qu’une lecture, les acteurs se mettent vraiment dans la peau des personnages. C’est une manière aussi de faire connaître nos auteurs », poursuit Céline Gagnon.

Par ailleurs, la troupe laisse tomber pour cette année sa Loto-Théâtre qui sert de campagne de financement annuelle.

« On veut respecter les commerçants qui eux aussi traversent une période difficile avec la COVID-19. On va les laisser reprendre un peu leur souffle. »

Toutefois, le Mic-Mac fera appel à des contributions volontaires des spectateurs lors des lectures publiques.

En ce qui a trait au mouvement sur les alliances entre les diverses organisations théâtrales, initié par le Mic-Mac, un comité indépendant a été mis en place et promet de revenir à la charge.

« Le projet, on le comprendra avec la pandémie, est mis quelque peu sur la glace, mais il est loin d’être abandonné ».

 

 

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires