Le Zoo de Saint-Félicien devra tirer des leçons selon la CSST

Photo de helene_gagnon
Par helene_gagnon
Le Zoo de Saint-Félicien devra tirer des leçons selon la CSST

<![CDATA[

La Commission de santé et de sécurité au travail (CSST) dévoile les conclusions de son rapport d’accident survenu au Zoo de Saint-Félicien. L’inspecteur a révélé une série de lacunes et de correctifs à apporter pour améliorer la sécurité des travailleurs.

Rappelons que le 29 mars dernier, Antoine Tremblay, gardien au Zoo de Saint-Félicien, a été attaqué par une tigresse dans l’enclos des tigres.

Le gardien a fait sortir les tigres de leur enclos de nuit en arrivant le matin pour les envoyer dans l’habitat. Il a remis le cadenas en place comme le prévoit la procédure. Toutefois, au même moment, il a reçu un appel à sa radio pour qu’il se rende au téléphone. Il a donc arrêté sa tâche. À son retour, il a oublié qu’il avait déjà relâché les tigres dans leur habitat et il s’est donc fait attaquer. L’employé a subi des blessures sérieuses, notamment de nombreuses lacérations avant d’être secouru.

L’enquête de la CSST a permis de déterminer les causes de l’accident. En premier lieu, la distraction du travailleur et le fait qu’il n’ait pas vérifié si les tigres étaient toujours dans leur enclos de nuit figurent parmi les motifs de l’incident.

Ensuite, les procédures de cadenassage étaient transmises de façon verbale aux employés et n’étaient pas inscrites dans les plans de travail du Zoo de Saint-Félicien. Finalement, l’inspecteur a noté des lacunes de la part de l’employeur qui n’effectuait pas le suivi approprié à savoir si ses employés respectaient bien les normes. Il faut parfois rappeler les procédures après un certain temps.

« Chaque accident est une occasion pour les organisations de voir les lacunes et de revoir ses procédures. On espère que des leçons seront tirées de l’événement. Il y a beaucoup de règles de sécurité au Zoo de Saint-Félicien et de petites lacunes ont été notées ici et là », souligne la porte-parole de la CSST, Swann Thibeault.

L’inspecteur a toutefois indiqué que le Zoo de Saint-Félicien avait fait ses devoirs. La formation des employés sera améliorée. Les procédures verbales et écrites seront uniformisées. Il y aura une meilleure révision périodique pour s’assurer que les consignes sont respectées. Le Zoo de Saint-Félicien est même allé plus loin en installant un système d’inter-verrouillage qui empêche un employé d’avoir accès à l’habitat si les tigres ne sont plus dans l’enclos de nuit.

]]>

Partager cet article