Les plaintes s’accumulent : Ça roule trop vite à Roberval

Louis Potvin
Les plaintes s’accumulent : Ça roule trop vite à Roberval
Les plaintes se multiplient concernant la vitesse dans les rues de Roberval, particulièrement sur le boulevard Saint-Joseph. (Photo : Trium Médias – Louis Potvin)

La vitesse des voitures dérange à Roberval. Les plaintes se multiplient à la Ville afin d’enrayer ce fléau. Le boulevard Saint-Joseph peut devenir une véritable piste de course en soirée. Et ce n’est pas la seule artère problématique.

Le conseil municipal est bien au fait de la situation, mais semble à court de solutions.

« Nous avisons régulièrement la Sûreté du Québec de la problématique, mais il ne peut pas y avoir un policier sur place 24 heures sur 24. Il faut encore faire appel au civisme des citoyens et continuer à faire de la sensibilisation », a affirmé le maire Sabin Côté, questionné sur le sujet lors de la dernière assemblée du conseil municipal.

À la Sûreté du Québec, on mentionne que la vitesse est l’infraction la plus commise à Roberval et qu’un motard a été formé pour intervenir.

« Il est très actif et remet de 15 à 20 infractions par jour. Si les gens constatent des choses, qu’ils portent plainte à la police plutôt qu’à la Municipalité», propose le porte-parole Hugues Beaulieu.

Ce dernier a indiqué que la Ville n’avait pas signalé une recrudescence de la problématique de la vitesse ces derniers temps.

Le secteur de la Pointe Scott demeure toujours problématique alors que plusieurs chauffeurs s’amusent à faire des shows boucanes.

Suggestions

Le citoyen Guy Larouche, qui vit au centre-ville de Roberval depuis plusieurs années, est exaspéré par la situation. En plus de déplorer la vitesse excessive de certains conducteurs, il est tanné de se faire réveiller en pleine nuit par le vacarme des silencieux modifiés.

Ce dernier a suggéré aux élus d’installer comme à Saint-Félicien des dos-d’âne pas trop surélevés afin de ralentir la vitesse.

Le maire Côté a pris bonne note des suggestions. « Ce genre d’aménagement peut causer des contraintes pour le déneigement en hiver. »

La Ville a aménagé des cases de stationnement dans le secteur à sens unique du boulevard Saint-Joseph, mais ça ne suffit pas pour faire ralentir certains récalcitrants.

Il faut dire que depuis plusieurs années, la municipalité doit composer avec une problématique de conducteurs qui sévissent et se rassemblent à la Pointe Scott, mais ils sont difficiles à neutraliser.

Deux plaintes par semaine

La responsable des communications de la Ville de Roberval, Julie Drolet, affirme que la Ville peut recevoir en moyenne deux plaintes par semaine concernant la vitesse dans les rues de Roberval. Et ça ne touche pas seulement le bouvard Saint-Joseph. Au total, une dizaine d’autres rues seraient problématiques.

Partager cet article

5
Laisser un commentaire

avatar
5 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
5 Comment authors
Luc BouchardYan Guimondgaetan lavoieBibiane beaupreMike Recent comment authors
  S'abonner  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Mike
Invité
Mike

Sur la rue st-dominique aussi c est trop vite surtout le soir

Bibiane beaupre
Invité
Bibiane beaupre

Venez voir dans la rue Albert

gaetan lavoie
Invité

les dos d’ane serait une solution dans certains endroits plus ciblés

Yan Guimond
Invité
Yan Guimond

Oui moi j’habite sur l’ave Ménard à Roberval et c’est une piste de course, surtout le soir et la
Nuit

Luc Bouchard
Invité
Luc Bouchard

Un problème est un problème; en soi, il ne peut pas être problématique. La vitesse excessive dans certaines rues de Roberval constitue un problème et non une problématique. Ça ne peut être en aucun cas une problématique. Le PROBLÉME, c’est l’usage » problématique » du mot en lui-même. On n’en sort pas. Ça en devient problématique!