L’industrie touristique se prépare pour l’été

Louis Potvin
L’industrie touristique se prépare pour l’été
(Photo : Courtoisie)

L’absence de visiteurs étrangers a fait mal à l’industrie touristique de la MRC du Domaine-du-Roy en 2020. Pour l’été 2021, on veut contrebalancer cette situation en misant encore davantage sur la clientèle québécoise.

« Ça n’a pas été une saison facile, mais moins pire que nous le pensions. Il y a eu des entreprises pour qui ç’a été plus dur, comme les restaurants et les hôtels, mais pour d’autres ç’a été très bon, notamment les terrains les camping », indique le conseiller en développement touristique à la MRC du Domaine-du-Roy, Alexandre Danielli.

Signe que l’été a été ordinaire, le Village historique de Val-Jalbert a reçu 40% moins de visiteurs. Du côté du Zoo sauvage, le site a accueilli 93 500 visiteurs comparativement à 187 400 en 2019, une baisse de 50%.

« Ce qui a fait mal le plus, c’est l’absence de visiteurs européens. C’est plus de 30% de la clientèle touristique sur notre territoire. C’est de l’argent qui n’est pas dépensé dans nos commerces et nos sites. »

Pertes de 30%

Évidemment, la saison 2020 a eu des répercussions sur les hôteliers qui ont vu leur taux d’occupation chuter de 25%. Pour ce qui est des trois bureaux touristiques, ils ont eu 40% moins de visiteurs en 2020.

Les recettes estimées en tourisme étaient, avant la COVID, de 64 M$. Donc, les pertes pour 2020 pourraient être de l’ordre d’environ 19M$.

Positif

Alexandre Danielli ne considère pas que la saison 2020 a été si catastrophique. Il voit du positif puisque certains secteurs touristiques ont très bien performé.

« On a constaté que notre stratégie de positionnement de visiter le « Lac » en famille a bien fonctionné. Les gens ont profité des plages, des lieux d’écotourisme et ont découvert tout le volet agrotouristique avec nos fromageries et l’autocueillette de petits fruits. »

C’est pour cette raison qu’une vaste offensive promotionnelle de plus de 100 000 $ sera lancée prochainement pour attirer le plus de visiteurs québécois possible.

« Nous avons la structure pour accueillir beaucoup de monde avec nos hôtels, gites et camping. Comme les gens ne vont pas aller en vacances à l’extérieur du pays, je suis convaincu que nous allons être une destination de choix, surtout avec la possibilité de profiter de nos grands espaces et de nos plages. »

Et signe que l’industrie se porte relativement bien, il est encore dans les plans des entreprises d’investir 91 M$ au cours des prochaines années.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires