Luc Gibbons veut des interventions pour la Friche

Luc Gibbons veut des interventions pour la Friche

Le ministère des Transports promet de réaliser des interventions en 2019 pour réduire les impacts du vent et de la poudrerie dans la Friche. (Photo Trium Médias – Serge Tremblay)

Le maire de Saint-Félicien, Luc Gibbons, réclame que des interventions soient faites par le ministère des Transports sur la route de la Friche pour éviter sa fermeture à répétition.

«C’est avant tout une question de sécurité. Il y a beaucoup de gens qui utilisent la route pour se rendre au travail ou bien des étudiants pour se rendre au cégep. Depuis deux ans, les fermetures sont plus fréquentes et je crois qu’il est temps de bouger», a affirmé le magistrat.

Luc Gibbons mentionne qu’il en a discuté avec la direction du ministère et que de la plantation d’arbres et l’installation de clôture seraient envisagées.

Il entend mettre encore plus de pression avec ses collègues maires pour que ça se concrétise.

Des aménagements ce printemps

Le ministère des Transports assure qu’un plan d’intervention sera mis en place dès ce printemps. Plus spécifiquement, des haies brise-vent seront implantées dans les secteurs jugés les plus problématiques.

«Nous serons proactifs au cours des prochains mois afin de mettre en place des solutions qui vont permettre de réduire l’effet des vents et de la poudrerie sur cette route. Notre volonté est d’accroitre la sécurité», a mentionné la responsable des communications, Andrée-Anne Duchesne.

Le MTQ prévoit utiliser des haies plutôt que la plantation d’arbres ou l’installation de clôtures à neige.

«Nous allons analyser ce qui sera la meilleure solution selon la configuration. »

Les différents propriétaires de terrains et bleuetières seront rencontrés afin de déterminer les modalités d’implantation puisque les haies vont se retrouver sur leur terrain. Le MTQ paye pour la plantation des haies et accorde un dédommagement pour l’utilisation de l’espace.

Les secteurs problématiques à Albanel seront aussi analysés.

Fermée pendant plus de 24h

C’est la fermeture pendant plus de 24 heures la semaine dernière qui a fait réagir le maire.  Des citoyens du secteur du Bôme de Saint-Méthode se sont retrouvés coincés dans les circonstances.

De plus, comme la route 169 était fermée à la hauteur d’Albanel, il était impossible de se rendre à Dolbeau-Mistassini.

«Oui, il y a la Friche, mais il y a d’autres secteurs problématiques à Saint-Félicien que nous allons analyser avec les Travaux publics. S’il y a des interventions à faire, on va le faire. On le voit, les épisodes de grands vents se multiplient chaque année. Avec les changements climatiques, je n’ai pas l’impression que ça va diminuer.»

Il cible notamment le rang Double et la route Notre-Dame. Le maire pense qu’il faut sensibiliser les propriétaires de terrains, dont des agriculteurs, à faire des aménagements pour tenter de freiner le vent.

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des